Évangile selon saint Matthieu chapitre 27, versets 45-50

La mort de Jésus

45 À partir de la sixième heure (c’est-à-dire : midi), l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure.
46 Vers la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte : « Éli, Éli, lema sabactani ? », ce qui veut dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné  »
47 L’ayant entendu, quelques-uns de ceux qui étaient là disaient : « Le voilà qui appelle le prophète Élie ! »
48 Aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge qu’il trempa dans une boisson vinaigrée ; il la mit au bout d’un roseau, et il lui donnait à boire.
49 Les autres disaient : « Attends ! Nous verrons bien si Élie vient le sauver. »
50 Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit.

Évangile selon saint Matthieu chapitre 27, versets 45-50

Le cri du silence

précédente

La mort de Jésus semble être un échec. Tout semble fini. Pourtant, les Écritures s’accomplissent. Lors de sa comparution devant les autorités juives et romaines, Jésus est resté silencieux. Ici, pourtant, il rompt le silence et lance un cri. Celui d’un homme épuisé, broyé par la souffrance. Lorsque Jésus se sent abandonné, il trouve dans l’Écriture les mots justes pour dire sa détresse. Le psaume* qu’il utilise nous permet de mieux appréhender à la fois sa souffrance mêlée de confiance. C’est le cri de chaque homme confronté à l’épreuve qui nous isole, nous sépare des autres, nous réduit à notre souffrance. Souvent, nous mobilisons toutes nos forces pour lutter face à ce qui nous arrive. Jésus a souffert jusqu’à se sentir séparé de son Père. Je me souviens de cette mère de famille hospitalisée dans un état grave.
Elle me dit : « Dieu ne m’aime pas. Il m’a abandonnée et s’est enfui de ma vie. » « Lui en avez-vous parlé ? » lui répondis-je. La vie avec le Christ n’est pas un long fleuve tranquille. Dieu me déroute, me surprend, m’apprend le chemin de la vie**. Notre foi peut s’étioler devant la souffrance, la maladie, la mort. Il n’est pas le magicien qui fait disparaître toutes les épreuves. Il nous aide à les traverser. Dieu ne se tait pas puisqu’il nous a donné le verbe qui s’est fait chair. Douter, crier l’absence, mais ne jamais être en dehors de Dieu***, car il se fait silence pour nous parler.


* Psaume 22
** Psaume 15 (11)
*** Elie Wiesel (1928-2016)

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

3 commentaires

Merci sœur Sandrine,, pour votre méditation .?... sur la souffrance : que dire de plus ?
Simplement à l’écouter, la réécouter, dans le silence et la prière, et si besoin crier vers Dieu

Par Marie ange 27 janvier 2020 à 9 h 31 Répondre à ce commentaire

je me suis fait escroquer de beaucoup d'argent sur internet une personne virtuel que je n'avais jamais vue en vraie j'ai eu pitité de ce qui me disait j'étais tombé dans un piège beaucoup d'argent, trop son partie en fumée j'étais amoureuse. Pourtant j'avais un doute en moi.. Je prie toujours énormément J'allais jusqu'a prier avec ce monsieur il avais l'aire d'être un bon chrétien ont partagé la même foi . Pendant ce temps j'allais tous les jours a l'adoration et a la messe criant au secours ver le seigneur . beaucoup de prières de pélerinages de messes de rosaire.s Grand silence... ou étais Dieu. m"avais t'il abandonné.. enfin avec beaucoup de courage j'ai arreté cette relation Je prie toujours énormément demandant justice et miséricorde pour cette personne. Mais malgré cela ma priére semble vide Mon dieu mon Dieu pourquoi m'a tu abandonné. La solitude est grande pour moi et ma vie pas facile je suis seule je m'occupe de ma vieille maman agée je sais qu'un jours elle va partir que vais je devenir Seigneur sors moi de cette solitude que vais je devenir donne un sens a ma vie Seigneur je crois mais augmente ma foi. J'ai peur de te perde où es tu m'entends tu

Par auwercx marie hélène 27 janvier 2020 à 8 h 55 Répondre à ce commentaire

Merci Soeur Sandrine, votre voix me fait du bien, me guide et alimente mon espérance.

Par andree besner 27 janvier 2020 à 4 h 29 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires

Souhaitez-vous lancer le player audio ?