Évangile selon saint Matthieu chapitre 28, verset 20

Noël !

précédente

Je suis avec vous, c’est-à-dire « je suis » est avec nous, c’est-à-dire, en langue biblique, Dieu est avec nous. C’était la promesse faite à Isaïe, rappelée par l’ange à Joseph, au début de l’évangile de Matthieu : cet enfant sera Emmanuel, avec nous, Dieu !* À la fin de son évangile, Matthieu rappelle ses débuts : l’heureuse annonce à la résurrection rappelle l’heureuse annonce de Noël.
Nuit de Noël, matin de Pâque vont de pair : Noël, ou le passage de Dieu à l’homme ; Pâque, c’est l’autre Noël du chrétien, c’est la naissance de l’homme en Dieu : au sein de la Trinité, le Fils nous a préparé la crèche de ses bras.
Nous le croyons ou bien nous en doutons : pour chacun et tous, il y a des heures de printemps et des saisons parfois bien longues sous la terre.
Les jours où nous savons que nous sommes en lui, des jours où nous ne savons plus ce qu’Emmanuel peut vouloir dire. Dieu avec nous, vraiment ? Nous avec Dieu, n’est-ce pas une illusion ?
Jésus sait bien : notre foi est petite, cette fleur est fragile. Alors, il a laissé des signes et des moyens concrets de sa présence avec nous, des signes et des moyens de notre naissance parmi Dieu. On les connaît, et ils sont efficaces : les Écritures, les sacrements et tous nos frères.
De quoi nourrir la foi, de quoi la réveiller. De quoi, aussi, alimenter notre désir d’Emmanuel : que vienne enfin le dernier jour, Noël et Pâque, où il sera totalement et tout en tous* ; que vienne enfin notre passage, notre Noël à nous, quand nous serons enfin totalement et tous nés en Dieu.


* Évangile selon saint Matthieu ch 1, v 23
** Première lettre de saint Paul aux Corinthiens ch 15, v 28

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

47 commentaires

Très ravie d étudier avec. Vous

Par Ayivon marc 27 mai 2020 à 16 h 34 Répondre à ce commentaire

Bonjour et merci.
Noël : une rencontre miraculeuse.

Par Noelle 24 mai 2020 à 14 h 41 Répondre à ce commentaire

Deo Gratias...

Par Faure 20 mai 2020 à 20 h 00 Répondre à ce commentaire

Merci cher frère pour ce rapprochement entre Pâques et Noël
merci pour vos paroles qui donnent de l'espoir sinon de l'Espérance
MERCI !!!

Par Cl@udio 21 février 2020 à 10 h 29 Répondre à ce commentaire

Merci ,
de nous avoir ouvert les saintes écritures autrement que comme nous les avions
comme habitude , et cela nous montre toute la richesse que nous ne connaissions
pas , par rapport au véritable message de vie ,
d'une église pauvre , mais pourtant si riche , en découvrant ensuite ce qui incite
les partages , mue par la bonne nouvelle .Les chrétiens sont pauvres sans cette
approche là , voir fragilisés , et il y a un peu de cette fracture qui peut expliquer
aussi , certaines églises sous clés !
Toute les motivations des services dans un un entretien éducatif ne peut que croître .
A l'inverse , le collyre demeure et le trésor de la mère , de "l'enfant , sont orphelins .
Ce qui est précieux , c'est surtout la richesse qui en ressort en tout un chacun , et
je constate depuis des années , l'évolution incroyable que cela suscite de pouvoir avec les prêtres avoir un , des , partages , cela humanise le visage du Christ , dans ce
qui est une approche d'échanges .L'un et l'autre sont fortifiés dans un seul et même but .L'amour de Dieu sous chaque ouvriers , moissonneurs , prêtres , adultères , aveugles , sourds , prophètes , Jésus reste fidèlement à l'écoute des besoins humains qui en Lui
devient par les sacrements , un signe du don de Dieu épanoui .Et la samaritaine
qui veille en chacun de nous prépare sa jarre .Mais chut ! c'est une surprise .
Tu es le potier , je suis l'argile....

Par fred 19 février 2020 à 8 h 06 Répondre à ce commentaire

Tout simplement, merci à la communauté dominicaine de soutenir notre espérance avec des textes dits et illustrés avec talent. Sans oublier les méditations de la Parole pleines de saveurs originales et fortes.
Merci aussi aux participants inspirés et généreux.

Par Martine-Marie 18 février 2020 à 8 h 14 Répondre à ce commentaire

C'est Fabuleux , merci d'illustrer si bien cette naissance de Dieu en homme et celle des hommes en Dieu. Nous ne sommes jamais seul et la mort vue comme naissance en Dieu est une perspective magnifique pour chacun de nous.....

Par Véronique 17 février 2020 à 18 h 30 Répondre à ce commentaire

Merci à toute l'équipe des Frères et Soeurs Dominicains ainsi qu'à tous les intervenants
qui m'ont permis d'approfondir l'évangile de St Matthieu. Nous allons bientôt nous retrouver pour le carême.
En union de prières.

Par Marie-France Duveau 17 février 2020 à 18 h 01 Répondre à ce commentaire

MERCI chers Frères et SOEURS Dominicains de nous avoir fait découvrir et approfondir l'Evangile de ST MATTHIEU pendant 2 ans. DIEU SOIT LOUE. Dieu est en NOUS. Nous continuerons ce chemin qui nous conduit vers PÂQUES.
Merci pour toutes ces Méditations et pour tout le travail de cet équipe de Retraite dans la Ville.

Par MADDALENA 17 février 2020 à 17 h 27 Répondre à ce commentaire

Très sensible à votre message Kat qui m'a fait chaud au cœur. Bonne route dans votre pays que je connais un peu et dont je garde (entre autres) le souvenir coloré des champs de bégonias. Amicalement.

Par mahona 16 février 2020 à 16 h 16 Répondre à ce commentaire

Merci Mahona, votre petit mot amical me fait du bien sur cette nouvelle route qui est la mienne après le décès de mon compagnon... Kat

Par Kat 16 février 2020 à 18 h 25

Prière pour la paix

Attristés par les horreurs d'une guerre
qui entraîne dans son tourbillon les peuples de l'univers,
nous nous réfugions,
ô Jésus,
dans votre coeur très aimant
Comme dans un suprême asile.
De vous, Dieu des miséricordes,
Nous implorons la fin de l'épouvantable fléau ;
De vous, roi pacifique,
nous sollicitons le retour de la paix.
Votre coeur divin a fait rayonner dans le monde
la charité pour faire cesser les discordes,
pour unir tous les hommes par l'amour.
Durant votre passage ici-bas,
Votre coeur éprouvait la plus tendre compassion
pour toutes les misères humaines.
Que ce coeur soit encore touché,
en cette heure tragique chargée de tant de haine
et de si atroces carnages !
Ayez pitié de tant de mères angoissées
pour leurs fils.
Ayez pitié de tant de familles
privées de leurs chefs.
Inspirez vous-même aux gouvernants
des conseils de douceur et de modération,
résolvez les conflits qui déchirent les nations,
Faites que les hommes s'unissent
de nouveau dans la paix,
vous qui, au prix de votre sang,
les avez rendu frères...
Entendez nos prières confiantes,
et que votre miséricorde nous réponde
en rétablissant dans le monde bouleversé
la paix et la tranquillité.
Vous aussi,
Vierge très sainte,
comme jadis dans tant d'autres épreuves,
aidez-nous,
protégez-nous,
sauvez-nous !

AINSI SOIT-IL !

Livre de prières du soldat catholique, 1916, Soldat Louis Lenoir.

Par Partage 15 février 2020 à 20 h 19 Répondre à ce commentaire

Merci cher frère Grégoire, votre méditation est belle, rassurante, elle nous donne confiance en ce Dieu fait homme, tout pareil à nous, toujours prêt à nous ouvrir les bras. Merci à vous dominicaines, dominicains pour cette belle aventure que vous nous avez proposée. Nous avons suivi Matthieu, près de deux ans avec bonheur.
Merci aussi à chacun, chacune pour leurs commentaires, Tous ces échanges ont été enrichissants.
Nous allons continuer à suivre les signes que le Seigneur "l'Emmanuel" nous a laissés.
Demain, à la messe nous écouterons Matthieu : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
Mat. 17-37.
Merci frère Grégoire pour cette semaine passée en votre compagnie. Bonne route à vous !
En union de prières avec vous tous.
Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 15 février 2020 à 18 h 57 Répondre à ce commentaire

La méditation du frère Grégoire est belle et nous rappelle certaines paraboles de Jésus
"Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Avec le Carême qui va commencer Matthieu nous le rappelle au début de l'évangile, Dieu avec nous jusqu'à la fin des temps. « Là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » ( Matthieu 18, 20).
Merci aux frères et sœurs dominicains,
merci à vous tous frères et sœurs dans le Christ pour vos prières et votre soutien
et pardonnez moi si quelquefois j'ai été un peu pénible et décousue dans mes mots

Seigneur j'oublie de rendre grâce pour ma fille Céline, c'était son anniversaire hier le 14 février, mais j'ai fait "célébrer" une messe d'action de grâce pour Maman Marie

Par Suzelle 15 février 2020 à 12 h 06 Répondre à ce commentaire

Cette Méditation est très belle Frère Grégoire elle nous amène petit à petit vers le Carême.... Merci à vous tous Frères et Soeurs Dominicains et bon Carême.

Par anne marie 15 février 2020 à 9 h 10 Répondre à ce commentaire

Merci de tout coeur á toute l'éauipe de Retraite dans la ville.Merci pour ce cheminement avec l'équipe de mes Compagnons de route que j'espère retrouver bientôt .
Dans la paix du Christ.
Annie

Par Annie 15 février 2020 à 9 h 02 Répondre à ce commentaire

Je rends grâce à Dieu pour ce compagnonnage biblique au fil de l'évangile de Matthieu! C'est la Parole de Dieu, source de vie, qui nous relie, et j'espère que cette chaîne d'internaute s'allongera encore lors de la prochaine Retraite dans la ville !
Un grand merci aux soeurs et frères dominicains pour leurs méditations éclairées par le souffle de Dieu!, et bon carême à toutes et à tous !

Par Mamoune 15 février 2020 à 7 h 23 Répondre à ce commentaire

Un grand merci à toute la communauté dominicaine, à vous chers frères et amies internautes avec qui j'ai cheminé "pas à pas", partagé le peu que nous avions mais devenu tous plus riche par tous les commentaires venus de partout.

Jesus nous l'a promis, il est avec nous, avec vous.

Prenez soin de vous et que l'Esprit Saint vous guide. Je vous dis à bientôt sur la toile et encore merci à tous.

Par Marilou 15 février 2020 à 7 h 18 Répondre à ce commentaire

Merci merci, frère Grégoire , pou cette méditation pleine de compréhension et d'espoir.
Je l'imprime pour pouvoir la relire et le relire.
Toutes ces méditations m'ont aidée à mieux connaître cette Evangile.
Maintenant je suis prête à entrer en carême grâce à vous tous. Merci encore et Dieu vous bénisse.

Par Magali 15 février 2020 à 7 h 02 Répondre à ce commentaire

Merci à vous tous chers Frères et Soeurs Dominicains(es), Un grand grand merci pour toutes ces méditations qui ont éclairé un peu plus la Parole de Jésus, Vos mots m'ont souvent soutenu dans des moments parfois bien difficiles, vous m'avez fait réfléchir et et aussi sourire et espérer davantage dans le Seigneur, oui vos explications bienveillantes me disaient l'amour et la miséricorde de notre Dieu, cela m'a aidé à me relever en me rappelant que même si je ne peux pas parvenir à agir et vivre selon la volonté du Christ: "lui qui nous a tout donné sa Vie sa Mort et sa Résurrection qui nous fait vivre chaque jour ici bas si nous le voulons bien".Son amour est plus fort que tout et qu'il sait nos faiblesses. Vous nous rappelez par vos messages la tendresse infinie de Jésus et ainsi vos paroles m'ont souvent redonné espoir et confiance dans cet Amour infini de Dieu le Père Fils et Esprit... Les commentaires des amis de la communauté m'ont aussi apporté d'autres regards sur l'Evangile et c'était très enrichissant pour moi.
Que le Seigneur vous garde tous Frères Soeurs et amis internautes dans sa paix et qu'il éclaire votre route à tous

Par laurent 15 février 2020 à 0 h 38 Répondre à ce commentaire

Je Te rends grâce, Père,
pour notre petite communauté,
une parmi bien d'autres sur la Toile.

Garde-nous vigilants.
Gardes-nous fidèles à l'Esprit que Tu envoies
à chacun de nous, personnellement,
chaque fois que nous nous tournons vers Toi.

Un jour Tu m'as fait comprendre que la vérité n'est pas de savoir
qui d'entre nous est le plus proche de Toi,
Mais la vraie Vérité est que Tu es proche de chacun de nous,
tels que nous sommes.

Il faut croire qu'avec l'âge, par moment,
ma mémoire n'est plus ce qu'elle était.
Rappelle-moi alors l'humilité dont j'ai besoin.

Heureusement, nous allons avoir un temps de repos.
Nous irons, chacun de nous, comme Tu nous l'as dit
"un peu à l'écart, là où Je suis ".

A tous, chers frères, chers amis,
je souhaite une bienfaisant repos, vraiment.

Par Paul (Belgique) 14 février 2020 à 22 h 29 Répondre à ce commentaire

MERCI à vous tous(tes) pour ce parcours que j’ ai retrouvé avec joie et espérance 3 fois par semaine depuis ....bien longtemps.MERCI à la charmante lectrice et aux 2 agréables lecteurs , à tous les frères et religieuses qui ont commenté avec brio et amour cet évangile de Matthieu si riche et porteur , à tous(tes) les personnes qui ont apporté leur touche si vraie par leurs commentaires.Bonne route à tous(tes) avec tendresse....Catherine

Par Smets 14 février 2020 à 21 h 33 Répondre à ce commentaire

Le 1er verset de l’annonce de Matthieu est celui de la généalogie de Jésus : dès le 1er verset il est messie ,fils de David, fils d’Abraham,
Un beau et fort témoignage.
Il y a tant d’assurance aussi dans ces mots , tant de confiance
nous avons appris à nous poser des questions. , à remettre en question, à demander plus de précisions
Tant de confiance dans le récit de l’enfantement tel que l’a vécu Miriam sa mère
Jésus messie est au centre des 1068 versets de Matthieu
qui n’achève en rien le récit, c’est nous les croyants qui le continuons,
Il est là , avec nous
heureux sommes-nous : en marche donc dans la gratitude envers tous et toutes ,le discernement et la louange.

Par Godelieve 14 février 2020 à 20 h 19 Répondre à ce commentaire

merci pour le rappel de sa présence à chaque instant de notre vie!

Par SWYNGEDAUW Dominique 14 février 2020 à 17 h 58 Répondre à ce commentaire

Merci à tous pour ce chemin parcouru c'est toujours avec plaisir que je lis vos commentaires ,certains plus que d'autres ils sont pour moi un enrichissement je vous porte tous dans mes prières A bientôt

Par Suzanne 14 février 2020 à 17 h 20 Répondre à ce commentaire

L'évangile selon Matthieu est refermé. Venue "pour voir" au tout début, je me découvre des liens plus profonds que je ne le pensais avec les textes et les commentaires proposés. Cela a été un cheminement riche en questionnements, en rebondissements. Bien sûr, notre foi, est fragile, fluctuante, confrontée au doute. Savoir que nous ne sommes pas seuls est plutôt réconfortant. Merci à tous/toutes pour l'écoute bienveillante, les perspectives inattendues parfois. Bonne suite moralement, physiquement. Et à bientôt peut-être cybernétiquement.

Par mahona 14 février 2020 à 16 h 26 Répondre à ce commentaire

Un tout grand merci à toute l'équipe de Mathieu pas à pas et à tous les internautes, tous vous m'avez aidé à cheminer sur mon chemin de Vie vers l'amour du Seigneur et vers mes frères et sœurs, merci, bon carême, kat

Par Kat 14 février 2020 à 20 h 51

Je ne sais comment mes remerciements sont arrivés en dessous votre commentaire...mais ce n'est pas grave, ainsi je peux vous remercier personnellement Mahona car vos interventions sont éclairantes, amicalement kat

Par Kat 14 février 2020 à 20 h 55

Voilà qu'un doute vient me troubler. Est-ce que mes prières vont bien à celui que je prie? Tantôt je dis "Mon Dieu…", tantôt je dis "Jésus..." et parfois "Seigneur..." Je sais que Jésus est Dieux fait homme, mais alors qui dois-je prier? Est-ce la même chose? Et pourtant je ne le crois pas. Quant à prier l'Esprit-Saint, je n'y arrive pas, et si je m'adresse à l'Esprit Saint, je ne sais pas où vont mes prières? Ces questions vont paraître à certains dénuées de bon sens, tant pis. J'ai tant besoin de discerner. Merci de m''éclairer
Fraternellement
Danielle

Par Danielle CARCELES 14 février 2020 à 16 h 21 Répondre à ce commentaire

Bonjour Danielle,
Je ne sais quelle serait la réponse d'un théologien. Je n'ai jamais réfléchi à votre question et ne puis que faire appel à mon intuition : le Père, le Fils, l'Esprit-St que Jésus avait promis de nous envoyer pour nous rappeler tout ce qu' Il nous avait enseigné, sont tellement liés (un Dieu en trois personnes - mystère inexplicable) et toute prière adressée à l'une des trois personnes concerne les trois. Spontanément je m'adresserais d'abord au Père, m' en référant d'abord à mon désir d'Absolu ; si je me sens empêtrée dans les difficultés inhérentes à la vie, je crois que je me tournerais en premier lieu vers Jésus, le Fils, Lui qui a connu notre vie humaine. L'Esprit-St est censé me guider et me rappeler tout ce que Jésus nous a dit. Quoiqu'il en soit, je sais que ma prière est en de bonnes mains quel que soit son destinataire..
Je n'ai pas la prétention d'espérer vous livrer une réponse apaisante mais vous faites bien d'exprimer les questions qui vous habitent. On ne gagne rien à les taire par crainte de l'opinion des autres. Honni soit qui mal y pense !
Bon courage sur votre chemin. Très amicalement.

































uoiqu'il en soit

Par Esperanza 14 février 2020 à 18 h 52

Merci à tous pour ce chemin parcouru ..... Il n'a pas toujours été facile pour les uns ou les autres , mais avec nos frères et soeurs dominicains, nous avançons ..... doucement mais sûrement!!! .... Merci à vous , chers amis, pour vos commentaires où chacun à pu exprimer son ressenti ..... parfois déroutant, mais toujours utile.... A Bientôt sur les routes du Carême.
Fraternellement.
J.C

Par J.C 14 février 2020 à 15 h 52 Répondre à ce commentaire

Merci à tous, nous avons avancé pas à pas avec Matthieu et les commentaIres riches et variés que les Dominicains pouvaient susciter avec les méditations.
Tous ces textes vont nous accompagner encore longtemps....
Au revoir.

Par Binôme 14 février 2020 à 15 h 27 Répondre à ce commentaire

"Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde."
Si seulement j'arrivai à m'en rendre compte chaque jour, bons où mauvais jours……
Grand merci à tous, frères dominicains, internautes, tous les participants.
Si vous saviez comme votre site m'est un grand soutien, m'oblige (dans le bon sens) à me remettre en question, à faire grandir ma foi et garder le lien avec l'église.
Chacun peut s'exprimer à sa façon, librement, simplement, certains avec beaucoup d'érudition.
Mais je crois que quelques phrases même très modestes peuvent aussi enrichir chacun.
Encore merci à tous !

Par monette 14 février 2020 à 15 h 22 Répondre à ce commentaire

Je m'associe pleinement à tous les remerciements exprimés.

Par Esperanza 14 février 2020 à 15 h 21 Répondre à ce commentaire

Chers compagnons de route, chers frères, chères sœurs, toute l'équipe de RdlV, j'ai simplement, ce matin, envie de vous dire un grand merci.
Quel chemin parcouru ensemble ! Quel bonheur de l'avoir partagé ! Merci, du fond du cœur, merci.

Par Audrey 14 février 2020 à 13 h 36 Répondre à ce commentaire

Merci à toute l’équipe pour ces méditations à partir de l’évangile de Matthieu même si je n’ai pas toujours tout suivi et grand merci à vous Audrey pour vos commentaires qui ont souvent éclairé ces méditations.
Je vous souhaite une durable rémission et espère vous relire bientôt au sujet d’une autre proposition des Dominicains de Lille
Michèle

Par Michele 16 février 2020 à 20 h 36

MERCI BEAUCOUP !!

Par FRANCINE 14 février 2020 à 11 h 36 Répondre à ce commentaire

Merci à vous tous pour les années d'enseignement riche et plein d'amour que vous nous avez apporté.
Continuons dans la prière et dans la foi
Merci.

Par Caristan 14 février 2020 à 10 h 49 Répondre à ce commentaire

" Et Moi, je suis avec vous jusqu'à la fin du monde " Cette parole qui nous permet de ne jamais désespérer quelle que soit la situation de notre monde!
Merci à tous pour ce parcours.

Par Thérèse FORICHER 14 février 2020 à 10 h 41 Répondre à ce commentaire

Un merci est léger pour exprimer ma gratitude de ce chemin ensemble parcouru.
Le Pape François nous invite à évangéliser, aller vers les autres, ceux des périphéries. Pour faire quoi? Nous laisser conduire par l'Esprit pour être dans la voie tracée par le Christ. Alors, en route!
Merci aux Frères, aux Sœurs, aux lecteurs, aux musiciens, bref, à tous les acteurs qui nous ont permis de tant recevoir.

Par Brigitte 14 février 2020 à 10 h 28 Répondre à ce commentaire

"De quoi, aussi, alimenter notre désir d’Emmanuel : que vienne enfin le dernier jour, Noël et Pâque, où il sera totalement et tout en tous*?; que vienne enfin notre passage, notre Noël à nous, quand nous serons enfin totalement et tous nés en Dieu."
Peut-être que ce jour-là on n'aura plus besoin de parler de Dieu, d'un Dieu ou d'un autre, de prouver que c'est celui des chrétiens, des juifs, des musulmans, des bouddhistes, d'une religion ou d'une secte, ou même celui de ceux qui ne croient pas, peut-être plus besoin non plus de le louer et de le prier, en pleine assemblée ou ailleurs...
Peut-être enfin qu'on pourra vivre en toute simplicité.

Par Val 14 février 2020 à 8 h 57 Répondre à ce commentaire

Merci fr Grégoire ,
Rassasie-nous de Ton amour au matin , que nous passions nos jours dans la joie et les chants .Ps:90.14
De quoi nourrir la foi , l'essentiel de nos baptêmes ,c'est accepter de fleurir là où on est ;
l'église est les sacrements , prions pour une bonne récolte:
ô Dieu ,
Père plein de bonté ,
Tu as confié à l'homme
les ressources de la terre ,
fais que la nouvelle récolte,
don de Ton amour
et fruit de la "fatigue humaine ,
apporte la tranquillité dans nos maisons ,
et coopère au bien de tous ,
pour la louange de Ta Gloire .
Par le Christ notre Seigneur ,
Ainsi soit-il !
prière dite miraculeuse tirée d'un pt recueil .
Mais j'ai la conviction , que tous avons en nous
une "terre à labouré , et que le semeur c'est
Jésus , en attendant la moisson , Il fait de nous
un bouquet de fleurs à offrir au Père, ...moi je ne suis qu'une
pâquerette ...parmi tant d'autres .
Et Jésus disant :désirant manger la Pâque avec nous
accompli par l'Eucharistie , d'être toujours là , tous les
jours , jusqu'à la fin du monde ...

Par fred 14 février 2020 à 7 h 02 Répondre à ce commentaire

"... je ne suis qu'une pâquerette … parmi tant d'autres."
Permettez-moi cet ajout, Fred : pâquerette, pissenlit, rose, orchidée, peu importe !...

"Si tu es né de Dieu, Dieu fleurira en toi
Sa divinité ta sève sera, et ta parure". (Angelus Silesius)

"Il n'est rien d'imparfait : le caillou vaut le rubis,
La grenouille est aussi belle que l'ange - le séraphin". (Id)

Les poètes disent si bien les choses.

Par Esperanza 14 février 2020 à 16 h 53

Autrement dit :
tout est Un en Dieu , merci Esperanza...
petite citation de St Thomas d'Aquin .
Plus l'esprit se dégage de l'esclavage des sens ,
plus il s'ouvre aux inspirations des anges .

Par fred 14 février 2020 à 19 h 03

"Jésus sait bien : notre foi est petite, cette fleur est fragile. Alors, il a laissé des signes et des moyens concrets de sa présence avec nous, des signes et des moyens de notre naissance parmi Dieu. On les connaît, et ils sont efficaces : les Écritures, les sacrements et tous nos frères."
Sauf que les Evangiles sont écrits par d'autres hommes que Jésus, avec la vision ds choses qui est la leur avec leur style d'écriture. Que certains écrits ont été choisis, plus que d'autres, par d'autres hommes. Pour quelles raisons?
Les sacrements sont une invention des hommes à partir des paroles de Jésus.
Quant aux frères et sœurs, ce sont des frères et sœurs...
La fleur de la foi est fragile, mais celle que je cherche c'est celle de l'âme, de ton âme, me dit mon Dieu dans le secret...

Par & 14 février 2020 à 6 h 47 Répondre à ce commentaire

A toi &, en te remerciant pour tes commentaires "questionnants", ainsi que ceux et celles qui partagent, je demande à Dieu: " Donne- lui , je t'en prie, ce qu'elle cherche ..."
A bientôt.

Par Suze 14 février 2020 à 17 h 25

Pour chercher il faut déjà croire/penser qu'il y a quelque chose à trouver, ou quelque chose d'autre que ce que l'on connait déjà...
Je ne cherche rien, plus rien, je crois. Faut-il obligatoirement chercher pour trouver quelque chose? Il est ecrit qui cherche trouve, à celui qui frappe on ouvrira, mais il n'est pas écrit celui qui ne cherche pas ne trouvera rien et n'aura rien, ni que celui qui ne frappe pas restera forcément face à quelque chose de fermé.
Je passe, là où je suis, comme je suis, je ne fais que passer, parfois passer et repasser. Parfois je joue, parfois je pleure, parfois je ris, souris, parfois je m'énerve, parfois je suis désabusée mais pas forcément désespérée.....
Je sème ou je moissonne tantôt du bon grain, tantôt de l'ivraie, parfois je me repose...
Et ce champ de Matthieu pas à pas était un champ, un pré, parmi d'autres...

Par & 15 février 2020 à 6 h 40
voir tous les commentaires

Souhaitez-vous lancer le player audio ?