Évangile selon saint Matthieu chapitre 3, versets 13-15

La demande de Jésus

13 Alors paraît Jésus. Il était venu de Galilée jusqu’au Jourdain auprès de Jean, pour être baptisé par lui.
14 Jean voulait l’en empêcher et disait : « C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui viens à moi ! »
15 Mais Jésus lui répondit : « Laisse faire pour le moment, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice. » Alors Jean le laisse faire.

Évangile selon saint Matthieu chapitre 3, versets 13-15

Dans la file d’attente

précédente suivante

Parmi tous les visiteurs du Baptiste, voici Jésus de Nazareth. Il a droit lui aussi à une remarque : Jean ne veut pas le baptiser. Certes, Jean-Baptiste exprime ainsi sa reconnaissance de la grandeur du Nazaréen, mais il montre aussi qu’il n’a pas encore compris que le Christ veut se faire petit. C’est pourtant une caractéristique essentielle de sa mission. Ne blâmons pas trop vite le Baptiste : Pierre lui-même refusera de se faire laver les pieds par Jésus.*
Ce qui est en jeu, c’est la solidarité totale du Christ avec son peuple. Jésus ne vient pas pour surplomber ses frères, mais pour vivre avec eux et comme eux. Et, parmi ses frères, Jésus exprime déjà sa préférence : les pécheurs, parce qu’ils ont besoin de lui. Quand il vient recevoir le baptême de Jean, j’imagine bien Jésus attendant son tour dans la file d’attente. Jésus va là où se concentrent ceux pour qui il est venu et avec qui il veut vivre : les pécheurs.
En recevant comme eux le baptême, il leur signifie déjà sa totale solidarité. Moi, qui suis au début de cette lecture de l’Évangile, en me préparant à accueillir plus intensément le Christ par sa Parole, voilà où je peux m’imaginer : dans la file d’attente ! Comme ces gens, je fais la queue au bord du Jourdain. Je suis venu pour me purifier, afin d’être, au jour du jugement, présentable devant Dieu. Or, contre toute attente, il est déjà là ! Et c’est dès maintenant que je rencontre le Christ, avant d’avoir pu me rendre présentable. Me voici à côté de lui, non pas tel que je voudrais être, mais tel que je suis.


*Évangile de st Jean ch 13, v 8

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

56 commentaires

JESJS, me voici devant toi avec mes limites et ma misère. Je veux avancer avec TOI ; tu vois comme je trébuche et tombe souvent. Le chemin est parsemé d'obstacles.
Soutiens moi!

Par Gabrielle 2 juillet 2018 à 6 h 59 Répondre à ce commentaire

Notre Dieu est un Dieu vivant où se vit une communion et des relations vivante
La trinité me fait pensé comme une famille où chacun et chacune à sa place et ou chaque personne contribue à l'unité de l'ensemble la parole de DIEU nous montre la trinité c'est le mystère d'un dieu présent dans nos vie
Par le baptême que nous avons reçu au nom du père et du fils et du st esprit, le signe de la croix nous rappelle que nous sommes un fils ou une fille d'un père qui aime,comme la beauté la plus belle et là plus infinie de DIEU venant nous rejoindre au coeur de notre coeur pour nous amener à lui et pour vivre avec lui dans une magnifique dynamique d'amour
Sa me rappelle les belle parole de st Elisabeth de la trinité
"Ô mon trois mon tout ma béatitude.. .
Ensevelissez -vous en moi
Pour que je m'ensevelisse en vous
En attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs "
C'est ainsi que les parole de notre credo je crois en dieu
Ne sont plus seulement des mot mais des parole pleine de richesses vivifiante
En DIEU, le tout amour
En Jésus qui nous révèle cet amour
En l'esprit qui nous aide à vivre cet amour
Merci seigneur pour mon baptême reçu tu ma plongée dans cet océan d'amour garde moi fidèle à t'on amour pour être disciple et serviteur ,pour témoigner tous les jour auprès de ceux que tu mets sur ma route, Amen
Très bonne soirée bien fraternellement

Par Brig 26 juin 2018 à 18 h 23 Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous
Merci au frère Cyrille car les phrases suivantes m'ont touchées.
Et c’est dès maintenant que je rencontre le Christ, avant d’avoir pu me rendre présentable. Me voici à côté de lui, non pas tel que je voudrais être, mais tel que je suis.
Je me sent tellement sale et peu présentable mes frères à notre Seigneur Jésus Christ.
Aussi c'est peut être pour cela que je ne fais point d’efforts ou ne veut pas en faire?

Par jactho 26 juin 2018 à 17 h 54 Répondre à ce commentaire

Oui, je suis aussi dans la file d'attente pour me purifier. J'ai rencontré le Christ par la grâce de Dieu, car Il est déjà là ! Je suis petite, avec ma pauvreté mais aussi, dans mon cœur, un amour si grand pour Celui qui veut partager son amour et m'appelle à être Lumière auprès de celles et ceux qu'Il met sur mon chemin. Amen !

Par Colette 25 juin 2018 à 16 h 56 Répondre à ce commentaire

Ce soir je remercie le seigneur Jésus qui ma permis de m'ouvrir chaque jour un peu plus au royaume et la justice de DIEU à pratiquer et il m'aidera car c'est important de commencer déjà la vie du royaume ici bas,suivre le Christ qui est le chemin,ma file d'attente la vivre dans la patience et la joie,en paix
On doit partager la parole de DIEU ,car dieu et là toujour présent
Que l'esprit saint,nous guide,nous fortifie dans cet attente
Soyons confiants en toutes choses
La bonté de DIEU est infinie ,le coeur de notre Jésus brûle d'amour pour chacun de nous
Dieu est amour et l'amour de notre DIEU et au dessus de tout cela,moi aussi je suis dans cette file d'attente,difficile parfois de tenir debout seul mais tu et là, tu et mon soutien et tu m'aime tel que je suis......bien fraternellement

Par Brig 24 juin 2018 à 23 h 19 Répondre à ce commentaire

Je me vois très bien dans cette file d'attente, d'ailleurs, ici-bas, ne sommes nous pas tous dans une file d'attente? Nous sommes de passage sur cette terre, espérant suivre le bon chemin.
Et puis, je ne peux pas juger par moi-même, si mon prochain est bon, moins bon, ou encore mauvais.
Je me présenterai devant Dieu, lorsqu'il aura choisi le moment, telle que je suis, tout simplement.

Par monette 24 juin 2018 à 22 h 25 Répondre à ce commentaire

Comme le dit Cl@udio, me voici aujourd'hui, avec mes défauts; mes qualités(peut-être)
et mes péchés sûrement !!
Seigneur, me voici devant Toi.

Par monette 24 juin 2018 à 22 h 31

être présentable ???
Seigneur pardonnes moi de me présenter devant toi avec mes péchés et mes défauts donc tel que je suis en ce moment !
Pardon, merci !!

Par Cl@udio 24 juin 2018 à 21 h 33 Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui nous fêtons la naissance de Jean-Baptiste, une exception qui ne se produit "que lorsque la date est celle de la fête du Christ" c'est dire combien le lien est important qui unit Jésus et son précurseur.
Qu'elle sera le nom de cet enfant ? Il s'appellera "Jean", ses parents étaient inspirés par l'Esprit Saint.
Chacun de nous est connu par son nom aux yeux de Dieu, le Seigneur nous parle, et quand Il nous appelle, c'est toujours par notre nom.
Est ce que je l'entends quand Jésus m'appelle ?

Par Suzelle 24 juin 2018 à 20 h 25 Répondre à ce commentaire

"il convient que nous accomplissions ainsi toute justice"
Beaucoup ont parlé de la "file d'attente", qui est une belle image.
Mais qu'entendez-vous par la "justice" ? Ce mot m'interpelle puisque Jésus l'emploie....
..... Finalement, ne serait-ce pas "l'ajustement" ?
Encore une fois (parce que nous l'avons déjà vu) il me semble que cela veut dire que Jésus s'ajuste à notre humanité pour nous permettre de nous ajuster à sa divinité.
Si vous avez une autre explication, je la lirai volontiers. Merci
On a un grand intérêt à lire par petites séquences, c'est toujours profitable...

Pour rire un peu :
Quand j'ai commencé à essayer de "comprendre" la Parole de Dieu, j'ai lu :
"Je ne suis pas venu pour les riches et les bien portants, mais pour les pauvres et les malades".... enfin, à peu près cela !
Tout à coup, je me suis regardée : heureuse, aimée, mangeant tous les jours à ma faim, besoin de rien !... Mais, alors, Jésus n'est pas venu pour moi ???
Horreur ! Pendant plusieurs mois, cette idée m'a rendu très malheureuse.
Et puis j'ai compris ... il est nécessaire de se regarder et de se comparer, non pas au voisin qui n'est sans doute pas meilleur que moi après tout, mais se comparer à Jésus, et là !.... c'est le vertige.
Mais son amour est venu nous accompagner, il nous apaise et nous invite.

Par Talita 24 juin 2018 à 19 h 19 Répondre à ce commentaire

Oui, je suis d'accord, "Jésus s'ajuste à notre humanité pour nous permettre de nous ajuster à sa divinité." Autrement dit, si je fais alliance (si j'entre en relation) avec un être vrai, juste et bienveillant, j'ai plus de chances de devenir moi aussi , peu à peu, un être plus vrai, plus juste et plus bienveillant (tout en sachant que la perfection n'est pas de ce monde).

Par Antoinette 25 juin 2018 à 7 h 53

PS : Non, Jésus n'a pas dit : "Je suis venu pour les pauvres et les malades", mais : " Je suis venu pour les malades et les pécheurs". Ce n'est pas pareil ! Dans les Béatitudes, il dit : "Heureux les pauvres en esprit", c'est à dire ceux qui se tiennent conscients de la vulnérabilité et de la précarité de la condition humaine, donc qui ne comptent pas avant tout sur les richesses matérielles, mais qui se soucient en premier de se faire "un trésor dans les cieux" (parabole de l'homme riche dont les greniers sont pleins".

Par Antoinette 25 juin 2018 à 9 h 54

Vous avez raison Antoinette, et je le savais mais je n'ai pas osé l'écrire.... Tout simplement parce que, à cette époque, je ne me sentais pas particulièrement pécheresse !!!! Bin oui, comme je le disais : si on se compare aux autres, on ne trouve pas si mal, mais si on se compare à Jésus, c'est l'abîme tout à coup. Merci !

Par Talita 25 juin 2018 à 16 h 51

Chers amis,

dans la foule des gens rassemblés près du Jourdain,
il y a des gens qui, comme moi parfois,
ont un peu peur que l’Essénien ne nous emmène trop loin.

Il y en a aussi, comme moi parfois,
qui pensent que le monde va vraiment mal
qu’il est grand temps de mettre de l’ordre dans tout cela
et de redresser les chemins.

Il y en a, comme moi parfois,
qui pensent que si les hommes n’apportent plus l’offrande au temple,
le monde partira à vau-l’eau…

Il y en a, comme moi, qui ont des souvenirs douloureux,
dont ils ne sont pas vraiment fiers.
Il y en a, comme moi,
qui se sentent assez souvent désemparés
et qui cherchent un peu de sagesse.

Au bord du Jourdain,
même si Jean a bien raison,
et que nous nous efforcerons de faire ce qu’il dit,
nous sommes nombreux à penser
que la loi de Moïse est parfois bien difficile à porter.

Et pourtant, Seigneur Jésus,
tu n’es pas venu changer un iota de cette loi.
Tu es venu l’accomplir avec nous,
dans la douceur de l’Amour et du Pardon.

Il me semble entrevoir, maintenant,
que si, entre nous,
nous ne mettons pas cette loi au service de l’Amour infini du Père,
elle restera une prison pour notre cœur.

Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 24 juin 2018 à 11 h 02 Répondre à ce commentaire

Contemplation

Seigneur Jésus, notre grand-prêtre
toujours vivant pour intercéder en notre faveur,
tu nous invites à prier sans cesse :
que toute notre vie soit prière,
avec ses joies et ses peines,
son travail et son repos,
ses déceptions, ses espérances,
ses rêves et sa réalité...
Fortifie aujourd'hui notre foi
pour que nous puissions la transmettre :
tant d'hommes délaissent la prière,
mettant leur confiance en eux-mêmes
ou dans les vanités du monde...
En union avec Marie au Cénacle,
nous te disons : Amen, Viens, Seigneur Jésus,
et nous te prions
pour que tous les chrétiens gardent le goût de la prière,
ou le retrouvent.
En ton coeur Tu fais tiennes nos prières
Seigneur jésus, Prends pitié de nous !

Par Prière 23 juin 2018 à 18 h 23 Répondre à ce commentaire

Siempre me asombra "el pasar como uno de tantos" de Jesús, y desde lo más bajo, los pecadores, pasar como si fuera un pecador. Vivirá de cara a Dios, en la verdad y el resto poco le importa.
Gracias, por vuestros comentarios.

Par M.Eugenia HUETO SAINZ 23 juin 2018 à 16 h 34 Répondre à ce commentaire

Bonne fête à Audrey.
Merci à vous tous, internautes et les frères Dominicains pour vos commentaires et méditations .
Emie

Par émie 23 juin 2018 à 13 h 24 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup émie! :-)
Et très belle fête de St Jean-Baptiste à tous!

Par Audrey 23 juin 2018 à 21 h 20

Dans la vie quotidienne nous somme souvent dans les files d'attentes, pour diverses raisons. Bien que sans péché le Seigneur se soumet au baptême de Jean qui ne s'estimait pas digne de lui enlever ses sandales, mais après les paroles de Jésus, "Il reconnait une démarche voulue par Dieu. Jésus est infiniment solidaire des hommes
Psaume 16-3

Par Suzelle 23 juin 2018 à 12 h 06 Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui je me faisais une joie de recevoir mon petit fils et la petite fille de la compagne de mon fils cadet, quelle ne fut pas ma surprise, quand celui-ci a téléphoné pour dire qu'il était malade "je suis contagieuse". (mon petit fils bien sur qui parle, les mensonges qu'on lui a soufflés) J'ai prié et j'ai été éclairée, , la compagne de mon fils attend un heureux évènement, et moi Suzelle je suis dans les soins chimio ou radiothérapie, il ne faut prendre aucun risque, je ne savais pas que j'étais contagieuse pour les femmes enceintes et spécialement pour la petite fille de la compagne de mon fils. J'avoue que j'ai été profondément blessée et choquée. Comment réagir face à cette souffrance Seigneur

Par Suzelle 23 juin 2018 à 17 h 51

Chère Suzelle,
Mon mari avait eu les mêmes ('ou à peu près) les mêmes soins que vous, je sais qu'il fallait qu'il signale certains traitements et ma belle-fille, enceinte à cette époque, devait éviter d'être en contact avec lui, après les radiothérapies.
Cela ne veut pas dire que vous êtes "contagieuse", mais mieux vaut éviter les contacts à cause des ondes radioactives.
Si cela peut vous rassurer, bien fraternellement.
Bon courage, union de prière!

Par monette 23 juin 2018 à 23 h 08

PS: éviter les contacts en sortant de la séance de radiothérapie, bien sûr, et non pas en permanence.
Belle journée sous le soleil !!

Par monette 24 juin 2018 à 11 h 04

PS : je repense aussi que les disciples se disputaient pour savoir qui méritait d'avoir la meilleure place auprès de Jésus (réflexe bien humain). Mais lui leur répondait qu'ils devaient juste se voir en "serviteurs quelconques". Jésus n'a pas cherché à se distinguer, mais à faire la volonté de son père, là où il passait. En conséquence de quoi, il se distinguait, tellement son attitude était différente des comportements communs ! Ce qui d'ailleurs lui a valu, non des privilèges, mais la mort sur la croix...Exemple à méditer...

Par Antoinette 23 juin 2018 à 8 h 27 Répondre à ce commentaire

"Prenez la file comme tout le monde !"/ Cette image de file d'attente recouvre une idée d'égalité : pas de passe-droit devant Dieu ! Et c'est bien ce que le Christ a fait, en refusant constamment de faire appel au surnaturel pour s'épargner toutes les vicissitudes de la condition humaine.
Avoir la foi, être croyant, ne met à l'abri de rien. Simplement, cela permet de tenir le juste milieu entre volontarisme (croire que je peux tout si je le veux) et fatalisme (être démissionnaire, se sentir impuissant) . Si je me tiens à ma place, sur un pied d'égalité avec les autres humains pour collaborer à l'oeuvre de Dieu, je pourrai me rappeler de "baisser les bras et retrousser mes manches".

Par Antoinette 23 juin 2018 à 7 h 47 Répondre à ce commentaire

Quel que soit la religion , il faut simplement comme un enfant ; être fidèle .
Je chercherai ma brebis perdue , celle qui est égarée ,panserai celle qui est blessée ,
je fortifierai celle qui est malade , dans la file d'attente , Jésus est déjà bien à l'oeuvre .
Mais il est vrai que les grasses , bousculent les maigres , faisons confiance au Seigneur .
Pour ce qui est du trésor , c'est dans votre coeur qu'Il est , c'est la maison de prière .
Quand à la file d'attente , entre temps , prions les uns pour les autres . A chaque
jour suffit sa peine , n'entretenons pas celle -ci , par les meurtrissures passées ; elles
ne feront que s'élargir , la vie est un cadeau , savez-vous c'est quoi quand on vous dit ;
c'est fini ? le désarroi , la peur , le chagrin , de ceux qu'on va laisser ? de ceux qu'on a pas aimer , les remords , tout y passe , on refait le bilan , de toutes nos actions , expériences , alors on se demande : Que restera t -Il de TOI Jésus ? Toi l'amour sans conditions , Il se donne gratuitement .Il est cet enfant qui prie , il est dans ce souffle de
l'amour , faire notre propre jugement , puis avancer dans cette file , soif et faim d'amour n'est pas une fragilité , la justice ? c'est d'avoir une place et de donner confiance dans cette espérance du Salut de Dieu .
ISAÏE , Tu sauras que Je suis le Seigneur , ceux qui espèrent en Moi ne seront pas déçus . Parole du Seigneur ...UDP pour tous . Recevoir le Corps du Christ , dans toute sa Passion par amour de Dieu .

Par fred 23 juin 2018 à 7 h 27 Répondre à ce commentaire

Il est si grand Celui qui a voulu se faire si petit ! Quel mystère! Lui, plus petit de tous. Quoi ? et moi qui ne cherche pas la dernière place... Seigneur, toi seule peux changer mon coeur et me rendre toute petite à coté de toi. Amen.

Par Rachel 22 juin 2018 à 22 h 11 Répondre à ce commentaire

Attention,mon frère,je suis derrière vous dans la file d'attente!
Marie

Par Marie 22 juin 2018 à 21 h 45 Répondre à ce commentaire

Jn 13,8 et contexte
Comme vous avez raison frère Cyrille voici Jésus aux pieds de l'homme pécheur, à son service pour l'éternité afin de n'en perdre aucun car C'est la volonté de Dieu donc la sienne.. Que dire de plus...

Par E'moi 22 juin 2018 à 16 h 32 Répondre à ce commentaire

Très touchant ! Particulièrement en ce qu'il me rappelle que c'est la faiblesse, la fragilité que Jésus cherche pour s'y consacrer, pour dire son amour et sauver ! Sur la Croix il s'y identifiera totalement.
Merci Jésus de nous dire si fidèlement l 'Amour du Père ! Ta totale consécration à cet amour me bouleverse parce qu'Il me rappelle l'essentiel de l'aventure amoureuse
que tu as accepté de vivre pour nous et avec nous ! Garde en mon cœur le désir de la fidélité à cet Amour quasi incroyable ! Désir que je sais fragile, mais objet de ton Amour !

Par Lucille Deschênes 22 juin 2018 à 15 h 07 Répondre à ce commentaire

Merci frère ..."c'est dès maintenant que je rencontre Jésus avant d'avoir pu me rendre présentable"...mais que c'est difficile de se défaire d'une certaine religiosité de notre éducation, mais vos méditations très accessibles m'ont aidé toute la semaine, kat

Par Kat 22 juin 2018 à 13 h 43 Répondre à ce commentaire

Je suis une adepte de telle que je suis
.Le seigneur me connait ,a moi de grandir vers lui
bonne journée

Par jnc 22 juin 2018 à 13 h 34 Répondre à ce commentaire

Je prierai moi aussi pour Mathis mais aussi pour son papa et sa maman qui n'a pas compris à quel point Dieu l'aime. Laissons agir l'Esprit-Saint
Soyez bénis

Par Evelyne 22 juin 2018 à 21 h 22

Il y a quelques mois, je partageais mon désarroi, ma belle-fille décidait de quitter mon fils, mais refuse de faire des démarches, elle mène sa vie en indépendante, oubliant parfois même ses enfants et leur personnalité. Elle a fait baptiser ses enfants par tradition au cas où ils viendraient à mourir afin qu'ils soient protéger. Elle ne veut pas qu'ils parlent de Dieu.
Mon fils priant devant son fils aîné, âgé de 7 ans et demi, ce dernier commence à faire des prières !!!... Le disant à sa mère, elle a éclaté de rire et lui a dit que cela ne servait à rien.
Mon fils vient de m'apprendre que Mathis demandait à être inscrit, la prochaine année scolaire, pour faire de la catéchèse. Je vous demande, par vos prières, de bien vouloir aider Mathis à persévérer et grandir dans la décision qu'il vient de prendre,, qu'il se mette tranquillement dans la file d'attente qui s'ouvre à lui et qu'un jour, il puisse comprendre l'amour de Dieu et de Jésus pour l'homme.
Merci

Par colombine44 22 juin 2018 à 11 h 52 Répondre à ce commentaire

Bonjour Colombine, je prierai pour Mathis, qu'il trouve sur son chemin des adultes qui lui donnent envie de connaître la joie de cheminer avec Jésus. Domi

Par SOUQUET 22 juin 2018 à 12 h 24

Soyez assurée, Colombine, de ma prière pour Mathis et pour sa maman. Puisse-t-elle ouvrir son cœur à la grâce et être amenée à respecter les aspirations de son fils.

De tout cœur avec vous.

Par Esperanza 22 juin 2018 à 16 h 54

Colombine, je prierai pour votre famille. C'est très beau cette demande de Mathis.
Mon unique petite-fille, qui a 1 an tout juste aujourd'hui, ne sera pas baptisée, la maman étant réfractaire à la religion. Mon fils ne veut pas de mariage et pourtant, il a fait sa confirmation, sans que personne ne l'y contraigne!!
Donc chez eux, ni mariage, ni baptême. Que puis-je faire à part continuer de prier pour eux.
C'est bien que vos petits-enfants soient baptisés, courage à vous!
En union de prière.

Par monette 22 juin 2018 à 19 h 17

Je prirais ce soir pour vôtre famille, que la st vierge vous enveloppe de tout sont amour de maman quel porte sur sont coeur, bien fraternellement

Par Brig 22 juin 2018 à 21 h 57

Me voici Seigneur, telle que je suis...tellement petite!Viens vite a mon aide pour faire ta volonté,j’ai besoin de ton Esprit pour me guider!

Par Geneviève 22 juin 2018 à 10 h 41 Répondre à ce commentaire

Grand merci Frère Cyrile-Marie, pour vos méditations lumineuses. Ce matin, j'avais besoin que Jésus soit à côté de moi et je le trouve, grâce à vous...

Par Brigitte Le Ninivin 22 juin 2018 à 9 h 49 Répondre à ce commentaire

MALGRE SA GRANDEUR , SA MAJESTE, SON POUVOIR, JESUS SE FAIT TOUT PETIT, POUR NOUS DEMONTRER QU'IL N'ESTPAS VENU POUR FAIRE LA GUERRE AUX GRANDES DYNASTIES, MONARCHIES AFIN DE LES RENVERSER. CAR SON POUVOIR N'EST PAS DE CE MONDE. C'EST L'ATTITUDE NOUS DEVONS AVOIR. SURTOUT TOUTES CES DICTATURES, QUI VEULENT REGNER EN MAITRE ABSOLU. ILS SONT AVEUGLES PAR LE POUVOIR ET NE VOIENT PAS LES CONSEQUENCES.
TELLES QUE LES MIGRATIONS CLANDESTINES ET SES COROLLAIRES.

Par FREDERIC MUKINDA MITONGA 22 juin 2018 à 9 h 46 Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui, fête de notre paroisse Saint Jean Baptiste en Bresse.
Je me permets de mettre votre texte sur le site de notre paroisse, on donnant votre adresse, bien sûr. Je pense que d'autres paroissiens apprécieront, comme je l'ai fait.
Merci !
(site paroisse saint jean baptiste en bresse)

Par Natalie DAMAY-VISSUZAINE 22 juin 2018 à 9 h 20 Répondre à ce commentaire

Merci pour votre initiative, fraternellement.

Par frère Yves 22 juin 2018 à 11 h 01

Découvrir un Jésus solidaire de notre humanité, cela me remplit de joie. Il marche à mes côtés, ils se fait proche de chaque humain.. Mais que veut dire "accomplir toute justice" ?

Par Bernard YVERNOGEAU 22 juin 2018 à 9 h 18 Répondre à ce commentaire

Notre diocèse est en plein émoi
Je suis sur la file d'attente, en solidarité avec tous mes frères en souffrance. nous sommes pécheurs car nous ne voulons pas de cette l'église que nous propose notre nouveau curé, rétrograde et revenant à des coutumes d'un autre temps. Seigneur je m'en remets à toi, aide nous.

Par Proust 22 juin 2018 à 9 h 09 Répondre à ce commentaire

Dans l'attente .....


Prière de ce jour,
Bonne journée.

Par Florine 22 juin 2018 à 9 h 07 Répondre à ce commentaire

La Prière du R. Père Nepveu « Ô Dieu infini dans toutes Vos perfections adorables » :

« Sainteté infinie de Dieu, purifiez-moi ; Sagesse infinie de Dieu, dirigez-moi ; Puissance infinie de Dieu, soutenez-moi ; Bonté infinie de Dieu, ayez pitié de moi ; Patience infinie de Dieu, supportez-moi ; Justice infinie de Dieu, épargnez-moi ; Immensité infinie de Dieu, possédez-moi ; Éternité bienheureuse de Dieu, préparez-moi, appelez-moi, recevez-moi. Dieu infini dans toutes Vos perfections adorables, premier Principe, Fin dernière de tout, soyez Tout en tout et pour toujours ».

Ainsi soit-il.

Par Partage 22 juin 2018 à 8 h 22 Répondre à ce commentaire

Se mettre dans une file d’attente présuppose que l’on attend quelque chose, que l’on peut obtenir/recevoir, à son tour?, au bout de la file.?...
Mais je fais partie de ses personnes déçues de la religion, de l’Eglise, de Jésus,, de Dieu.
Écrasée et piétinée dans cette file d’attente pleine d’agitation, de mécontents, de critiques, de pleurs, de donneurs de leçons, de riches, de pauvres, de plus ou moins méchants, de plus ou moins gentils, bref de pêcheurs en tout genre et de tout poil... Sont-ils heureux?...
Pour moi il n’y a plus rien à attendre, et à espérer, mais je suis coincée au milieu de cette file d’attente essayant tant bien que mal de vivre.
Et votre Jésus, qu’il soit là ou pas, juste à côté de moi, bien plus loin ou carrément en moi, vu la réponse qu’il fait à Jean, il n’y a vraiment rien à attendre, juste à laisser faire... ce que chacun fait ou ne fait pas, bien ou mal... aujourd’hui votre Jésus dit de laisser faire, et plus tard dans tout ce qu’il dira, il ne fera rien d’autre que de décrire cette longue file d’attente...

Par Isabelle 22 juin 2018 à 8 h 22 Répondre à ce commentaire

Isabelle. Quel beau commentaire celui que tu as laissé. A un mot près! "votre". Il ne s'agit pas du nôtre contre le rien qui souffle à ta proximité. Il s'agit de "notre" Jésus car tu appartiens au groupe, celui des humains qui cherchent, la preuve, tu es dans la file d'attente, comme nous tous, attendant la vie éternelle par la traversée de la mort. Bon courage.

Par jean-Marie Lecèdre 22 juin 2018 à 9 h 02

Pardon, mais je maintiens « votre » par rapport à ceux qui croient en Jésus.
Et ce que veut dire mon commentaire c’est que même ceux qui n’y croit pas peuvent se reconnaître dans cette file, qui n’est par forcément une file d’attente, pas même forcément une file tout court.. Qu’il n’est point besoin de croire en Jesus pour être pour lui un frère, une mère, une sœur... Et que l’important n’est pas de se reconnaître d’une religion ou d’une autre et de vouloir convertir tout le monde à « sa » religion...
Que « votre » religion et « votre » Jésus puisse aider à vivre, puisse donner un but, une raison/un sens à la vie à certains, je le crois, (mais les autres religions le peuvent aussi je pense) même si en ce qui me concerne ça n’est pas/ça n’a pas été suffisant pour me faire aimer la vie, aimer vivre, aimer être en vie...

Par Isabelle 23 juin 2018 à 1 h 28

Jean -Baptiste , vous imaginez , voyant le merveilleux , le plus beau des hommes , venir à lui , la Face de Dieu , comment décrire , traduire , simplement les psaumes , qui là je pense à David , disant ne me cache pas Ta face , puis dans le désert ce peuple refusant de voir Dieu , de peur de mourir , et décidant de choisir un chef , un roi , pauvre mortel .
Jésus n'avait rien pour plaire , peut-on lire , pourtant Il Est Tout ce que le Père , veut pour
nous tous , un corps , un visage , un esprit fait pour partager , donner , aimer , relever , et sanctifier l'Esprit de Dieu . L'onction royale selon Dieu dans toute sa consistance , Corps Partagé du Christ , humble , dans toute la grâce de Dieu . Les Saintes écritures , avant même qu'ils n'appellent le Seigneur devance , exauce , n'abandonne jamais .
Enfin , c'est pour tout le monde que Jésus est venu , et pas pour oindre un seul , Il se donne à la multitude , mais avant tout Au Père , créateur du ciel et de la terre .C'est le Trésor des trésors , Il vient là où la foule est sans Berger , Il ne casse pas le roseau , qu'il soit pauvre , riche , qu'il soit malade , aveugle , sourd , Il vient Il est ce Royaume qui est au milieu de nous , nous éclaire au milieu de nos vie , nos peines , maladies , violence , injustices , c'est le cordon en or sacré , qui de Marie conçue sans péchés , exauce et fait de La Parole un seul Baptême , Une église sans tache, afin de faire paraître cette église glorieuse .Lave-moi Seigneur Ps: 51.

Par fred 22 juin 2018 à 8 h 14 Répondre à ce commentaire

C'est encore le titre percutant de la méditation qui me touche : la file d'attente! Mon père, très handicapé après un AVC et souffrant énormément, nous disait : "je suis dans la salle d'attente et j'attends que le Seigneur m'appelle" - souvent nous avons prié avec lui que ce moment arrive! Moi-même, presque octogénaire et accompagnant des personnes plus âgées, je leur partage des fois cette image et cela nous fait sourire mais aussi approuver! Alors ce matin j'aime ce tableau de la file d'attente : comme lors de la communion lorsque nous faisons la file pour recevoir le don de Dieu, Pain de Dieu! Oui que nous portions ce que nous recevons à nos frères! Merci Frère Cyrille Marie

Par Liselle 22 juin 2018 à 7 h 55 Répondre à ce commentaire

Il est toujours « déjà là » dans notre humanité. Il a pour mission de nous sauver ; de toutes nos prétentions de s’en sortir tout seul ! De nos surdités ,qui nous rendent complices de tant de choix de société inacceptables ; de nos aveuglements sur notre tenue de service souvent bien négligée !
Ô Jesus, ma seule vraie Joie , là-bas tout au fond de mon Coeur, c’est ta Présence: TU ES l’Esperance qui me délivre de mes obscurités et mes peurs .
Oui je sais que je peux me montrer telle que je suis devant toi !
Et alors , tu me conduits à aimer mieux , et chaque jour un peu plus mes semblables , tes frères , tes enfants, tes amis .
Frère Cyril -Marie merci , pour la voie de simplicité que vous nous proposez..
IElle est pour moi , le chemin qui me rassure et me donne vie .
Merci à chacun, pour vos partages et vos prières. .
Merci Seigneur pour ta présence au milieu de nous .

Par Nicole B 22 juin 2018 à 6 h 56 Répondre à ce commentaire

"Laisse faire"... Jésus paraît. Jésus vient à nous, non comme nous l'imaginons mais au temps qu'il a choisi, à la manière qui est sienne. Celle qui "convient" à ses yeux, pas aux miens. Il paraît, abruptement, et c'est, dans une vie, un séisme, un bouleversement.
"C'est moi qui ai besoin", dit Jean. "Votre Père sait de quoi vous avez besoin", dira Jésus dans peu de temps (Mt 6,8). Et ce dont Jean a besoin, c'est de baptiser Jésus et ainsi d'entrer dans l'accomplissement de ce pourquoi Jésus est né, ce pourquoi il est "paru".
Il y avait le "nous" mortifère des Pharisiens, retranchés derrière leurs certitudes. Et il y a le "nous" offert par Jésus. Ce nous qui nous fait entrer dans l'accomplissement de "toute justice", même si, comme Jean, nous peinons bien à voir comment! Ce "nous" Emmanuel, Dieu-avec-nous. A nos côtés, déjà, à nos côtés, toujours, comme vous le dites si bien fr Cyrille, dans la poussière du chemin avant de descendre au Jourdain. C'est avec lui que nous y plongeons.
"Laisse faire pour le moment". Laisse-toi faire. Jésus a besoin des mains de Jean, des miennes, des tiennes. De collaborer à ce qui est juste et bon, sans savoir comment. De lui faire confiance. De se laisser aller à ce courant, celui des "fleuves d'eau vive" qui coulent de son coeur.
"Alors Jean le laisse faire." De dire oui, simplement.
Merci beaucoup fr Cyrille-Marie pour cette file d'attente!
Prière pour tous et avec tous en ce lumineux matin.

Par Audrey 22 juin 2018 à 6 h 49 Répondre à ce commentaire

C'est tout à fat juste : je ne comprenais pas bien que Jésus parle de justice à ce moment, mais cela voulait dire : "c'est ce qu'il est approprié que je fasse pour être près de mon peuple, sur un pied d'égalité, puisque je suis dans la même condition humaine". Et c'est ainsi qu'il se conduira toute sa vie si courte.
"Il n'est pas venu pour juger le monde, mais pour que par lui, le monde soit sauvé". J'aime aussi beaucoup me répéter : "Tu n'es pas venu pour les justes et les bien-portants, mais pour les malades et les pécheurs". Le jugement met à part et écrase, la solidarité (être avec) relève, encourage, donne un espoir. Dieu est plus grand que mon coeur !

Par Antoinette 22 juin 2018 à 6 h 29 Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ce texte me fait realiser que Jesus est vraiment l'exemple a suivre en matiere d'humilite.
Malgre tous mes efforts, je dois avouer que mon orgueil prend souvent le dessus et que cela me bloque dans me relations avec les autres.
Apprends-moi, Seigneur, a me mettre dans la file d'attente, a savoir faire la queue, sachant tres bien tu m 'as servi d'exemple et que tu m'attends dans ton royaume.
Amen.

Par Antoine 22 juin 2018 à 6 h 08 Répondre à ce commentaire

Merci, Frère Cyrille-Marie! Grâce à vous je me mets dans la file d'attente pour être purifié par Jésus dès le matin! Merci Seigneur pour ta création et la joie de me lever tôt pour prier!
Bonne journée à tous les internautes! et aux Dominicains!

Aujourd'hui une de mes petites-filles Lise a 19 ans! Et elle s'est levée à 4 h pour son dernier jour de stage en usine! Elle prie chaque jour! Merci mon Dieu!

Par Richard 22 juin 2018 à 5 h 10 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires

Souhaitez-vous lancer le player audio ?