Évangile selon saint Matthieu chapitre 13, versets 31-32

La graine de moutarde

31 Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ.
32 C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. »

Évangile selon saint Matthieu chapitre 13, versets 31-32

Les gènes du Royaume

précédente suivante

Quel contraste entre la graine de moutarde, considérée comme la plus petite de toutes les graines, et la grandeur de l’arbre ! Qui aurait pu deviner une telle croissance ? Et pourtant, de la graine à l’arbre, malgré les apparences, il y a une parfaite continuité : c’est toujours la même plante. La génétique nous l’affirme : l’arbre était déjà programmé dans la graine, comme s’il y était déjà entièrement contenu.
Jésus veut convaincre ses disciples que tout le Royaume des Cieux est déjà présent, depuis el jour où Jésus a commencé à répandre sa parole. Certes, il n’est sans doute pas encore visible partout – mais la difficulté à le voir ne vient-elle pas de nous ? Il demande encore à croître, mais il est déjà dans le monde.
De même que la graine n’est pas seulement une annonce de la plante à venir, mais qu’elle contient déjà en elle cette plante qui n’a plus qu’à grandir, la Parole de Dieu n’est pas seulement une annonce du Royaume : elle en est déjà, discrètement, la réalisation. Partout où la Parole de Dieu est lue, méditée, annoncée, le Royaume des Cieux est présent.
Quand quelques chrétiens prennent au sérieux l’Évangile et décident de la vivre, alors cette communauté qu’ils forment, ce lieu où se vit l’amour de Dieu et du prochain, réalise déjà ce que sera le Royaume. La vie évangélique peut sembler encore modeste, discrète, presqu’invisible parfois ; elle renferme pourtant cette puissance que rien ne peut arrêter, ce pouvoir de transformation de nos cœurs et du monde.



Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

20 commentaires

13, 31-32

Par Natha 18 juin 2019 à 18 h 16 Répondre à ce commentaire

Jesus viens dans notre intérieur de manière inaperçu. il fait son travail pas a pas. Il travaille en silence malgré nous et nous aide a chaque aller toujours de l'avant. Quelle merveille! Pour nous c'est bien difficile comprendre cette façon d'agir... c'est necessaire travailler pour un vrai silence intérieur qui nous aide a découvrir l'action profonde de Dieu dans ma vie et la vie des autres.

Par Luisa Fernanda Arroyave Vélez o.p. 3 mars 2019 à 17 h 32 Répondre à ce commentaire

Avec les paraboles, Jésus se sert de choses simples de notre quotidien pour nous enseigner, pour nous révéler ce qui est encore caché à nos yeux.
Il nous conduit doucement et progressivement pour nous faire comprendre le merveilleux travail de la Bonne Nouvelle, de l'amour et de la providence de Dieu dans nos vies.
Il compare le Royaume des cieux au bon grain qui pousse en même temps que l'ivraie, qu'il faut laisser pousser ensemble, le tri se fera plus tard... Aujourd'hui, c'est une toute petite graine de rien du tout, qui, une fois semée, deviendra un arbre.
L'amour de Jésus nous conduit doucement et progressivement car tout dépend de notre disponibilité, de notre volonté.
Pour décrire le royaume de Dieu, il emploie souvent des images toutes simples à la portée de tous.
Aujourd'hui la graine de sénevé, demain, le levain...
Seigneur, attire mon coeur vers ton Royaume et que ta grâce agisse en moi et me fasse aller de l'avant pour aimer les autres, comme tu m'aimes.

Par Marie Jeanne 21 février 2019 à 19 h 22 Répondre à ce commentaire

La graine de moutarde est la pus petite des graine mais elle peut donner un grand arbre. Il en est de même de notre foi, qui commence par une petite semence que le Seigneur à planté dans nos cœur. Selon notre réaction cette semence peut grandir et porter des fruit à profusion dans notre vie spirituelle. Nous devons pas donc méprisé les semences de la Parole de Dieu lorsque nous avons un cœur disposé pour grandir spirituellement. Mais il faut que cette graine tombe sur une bonne terre (l'état de notre cœur). Mathieu nous explique tout dépend sur quel sol cette semence de la parole tombe. S'il tombe à côté d'un chemin , dans un sol un cœur dure plein d'épines , un cœur embarrassé des tracas de la vie cette semence cette graine ne portera pas des fruits tant espérés. Donc il nous faut nous assurer de la nature du sol de notre cœur pour espérer que cette graine de moutarde si petit soit telle puisse grandir et devenu un arbre symbolisé par un homme spirituel.

Par Isaac 21 février 2019 à 14 h 07 Répondre à ce commentaire

Nous avons en chacun(e) de nous tout ce qu'il faut pour batir le royaume de Dieu. Laissons grandir ce que Dieu a semé en nous.?????????

Par Diane Roy 21 février 2019 à 4 h 39 Répondre à ce commentaire

Quel beau passage biblique et beau commentaire qui va si bien avec la période ou le printemps essaye de s'installer, ou nous voyons la nature qui commence à se réveiller . J'espère de tout coeur que la petite graine qui a été mise en moi à mon baptême et qui a grandi grâce à la foi que mes grands parents et parents m'ont montrer et invité à partagé. A mon tour d'aider ceux que je rencontre, pour que la petite graine en eux trouve le fertilisant nécessaire à une bonne croissance.
Bonne soirée à tous
Blandine

Par CHAUDEY BLANDINE 20 février 2019 à 18 h 10 Répondre à ce commentaire

Le Christ est déjâ Dans Le monde

Par Delon colette 20 février 2019 à 17 h 38 Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cette comparaison avec "l'arbre déjà programmé dans la graine". C'est très explicite et m'ouvre vraiment les yeux sur le Royaume de Dieu. Merci.

Par Denise NICOLAS 20 février 2019 à 15 h 28 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
je sais que c'est la parabole qui compte plus que la rigueur scientifique, mais je me questionne.
Pourquoi Jésus prend-il l'exemple de la moutarde qui est une plante herbacée, et non un arbre, pour sa parabole, qui fait ensuite référence à un arbre qui accueille les oiseaux du ciel ?
Y a-t-il un sens caché ?

Par Jean FRANCOIS 20 février 2019 à 13 h 38 Répondre à ce commentaire

Je me suis souvent posée la même question. Alors j'ai fait une petite recherche sur Internet. En Palestine, la plante pourrait atteindre 1 m 40. Les chardonnerets viennent en groupe se percher sur ces "branches". Puisse que c'était un plante bien connue des gens du temps, cela devenait peut-être à comprendre.

Par Micheline (Canada) 20 février 2019 à 20 h 01

La graine -La Parole - tombe dans la terre fertile de mon coeur. Elle germe et grandit,
nourrie par ma pratique de la prière, les Sacrements, les lectures édifiantes ...
La Foi, l' Espérance et la Charité en fortifie les branches.
Ces oiseaux qui viennent y faire leurs nids ? Ce sont les fruits, les dons et les charimes
de l'ESPRIT SAINT qui éclosent et chantent les merveilles de DIEU malgré les turbulences
des vents contraires. Voilà bien le ROYAUME de DIEU en nous et parmi nous.
Alleluia! Gloire à notre DIEU AMOUR!!!

Par Paule PAYET 20 février 2019 à 13 h 16 Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cette plante dont j'avais rapporté des graines de terre Sainte. Je les ai mise en terre ,elles ont germé, poussé, grandi et donné de très jolies fleurs jaunes en forme de trompette .
C'est très symbolique, la forme de trompette me fait penser à l'annonce de l’Évangile, la couleur jaune à la Lumière .
C'est aussi porteur d'espérance de me dire que j'ai dans le cœur un germe de missionnaire qui ne demande qu'à grandir en vivant ma foi au quotidien , en témoignant par elle de l'Amour de Dieu notre Père .
J'avais déposé une graine dans plusieurs pots que j'ai offerts quand la plante avait un peu grandi . Dans ce geste il y avait ce souhait .

Par wanty chantal 20 février 2019 à 11 h 24 Répondre à ce commentaire

Merci à Micheline et Chantal d'avoir réagi à mon message.
Je pense finalement que c'est l'image qui compte, plus que la réalité des choses.
La graine de moutarde est loin d'être la plus petite des graines, peut-être la plus petite des graines récoltées à l'époque, et même si elle devient grande, ce n'est pas pour autant un arbre, mais c'est vrai qu'elle attire les oiseaux par ses graines et les insectes par ses fleurs.
Le royaume de Dieu est en croissance et cherche à attirer les hommes à lui.

Par Jean FRANCOIS 22 février 2019 à 10 h 11

Aujourd'hui arrivent à Rome les responsables d'Eglise pour la rencontre sur la protection des mineurs. La Parole semble étouffée par les faits consternants que nous savons.
Prions dans la foi vive pour que l'Esprit éclaire et fortifie les chrétiens

Par MARIE THERESE COURCOUL 20 février 2019 à 11 h 24 Répondre à ce commentaire

Merci, frère Cyrille, pour votre partage magnifique,
animé par votre annonce d'un Printemps parmi nous.

Seigneur Jésus,

Tu es venu parmi nous, pour être avec nous,
entre nous et en nous, - homme et Dieu -
et y semer infiniment les graines de l’Amour du Père.

Ta Parole s’adresse à la Terre entière,
elle en est aussi la sève et la Lumière.

Cette lumière que Tu nous dispenses infiniment, aujourd’hui encore !

Cette Terre et ses richesses
que nous devons encore apprendre
à partager entre nous.

Afin qu’entre petits moineaux, frères et sœurs,
nous nous réjouissions ensemble sur Tes branches
dans la fraîcheur de Ton Amour.

Et, lorsqu’il le faudra encore,
que nous puissions y trouver l’espace
pour nous pardonner mutuellement nos blessures,
humblement, joyeusement.

Seigneur Jésus,
Tu n’as écrit aucun livre.
Tu nous as dit :
« Le monde passera,
mais Ma Parole ne passera pas ».

Lorsque je témoigne, devant mes frères,
de ma joie illuminée par Ta Présence,
je ne suis plus le propriétaire de Ta Parole.

C’est devant la Tendresse de Ton pardon,
qu’enfin je peux laisser fondre en moi
l’orgueil qui s’est nourri de mes doutes,
et ‘l’illusion de ma toute-puissance.

Et peut-être, alors, quelques moineaux
viendront-ils s'abriter pour Te retrouver
dans les branches de l'arbre
que Tu as planté dans mon jardin.

Cher frère Cyrille, chers amis,
bonne et joyeuse journée, vraiment !

Par Paul (Belgique) 20 février 2019 à 10 h 57 Répondre à ce commentaire

Puissions-nous, chacun à notre modeste place, contribuer à la PRÉSENCE du ROYAUME de DIEU parmi nous!

Merci,, frère Cyrille Marie Richard pour votre méditation vivifiante, que le Seigneur aide chacun de nous à rayonner de sa PAROLE, et qu'il vous bénisse!

Par Marie 20 février 2019 à 10 h 37 Répondre à ce commentaire

Je fais partie d'un groupe de lecture de la Bible...
et nous faisons souvent appel à l'Esprit-Saint pour nous éclairer et nous faire comprendre ce que nous lisons
Merci au Seigneur de nous éclairer ainsi afin que sa Parole résonne en nous pour que nous la diffusions aux autres
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 20 février 2019 à 10 h 24 Répondre à ce commentaire

Merci Fr Cyrille-Marie , pour votre commentaire si dynamisant ; comme vous , je crois en la puissance créatrice et transformante de la Parole de Dieu .
Encore faut-il que la graine tombe dans la bonne terre , et soit cultivée avec amour et patience, arrosée par la douce pluie de la grâce !
Mais je crois aussi que les âmes sont assoiffées de vie , et que le Christ apporte la parole de la Vie Éternelle.
En tous cas , l’action nous attend afin d’oeuvrer pour que soit répandue cette bonne nouvelle !!!

Par Nicole B 20 février 2019 à 8 h 46 Répondre à ce commentaire

"Qui aurait pu deviner une telle croissance?" Cette question rappelle celle posée au sujet de Jésus: " N'est-il pas le fils du charpentier? que peut-il sortir de bon de Nazareth"? Si bien que la surprise était grande en l'écoutant...en le voyant agir...en le voyant mettre en pratique la Parole qu'il annonçait!... La surprise était grande de constater la grandeur d'âme de Jésus de Nazareth...
Aujourd'hui, sa Parole peut-elle encore "transformer nos cœurs"?
La Bonne Nouvelle est bien là ! Nous ne sommes pas statiques! Nous avons près de nous cette Parole , à notre disposition, pour continuer notre croissance!
Sa Parole se transmet par chaque homme, chaque femme de notre temps, là où se vit l'attention à l'autre, là où la joie se partage, là où discrètement, sans discours, l'amour transparaît...pas uniquement chez "quelques chrétiens"...

Par Emma 20 février 2019 à 8 h 43 Répondre à ce commentaire

Une réalité présente depuis la nuit des temps, ce Royaume tel un arbre... Ce Royaume où les oiseaux, les plus fragiles, les plus petits, peuvent chercher abri, y faire leur nid et croître. La vie qu'ils portent, la vie venue à ces nids n'est-elle pas comme les fruits de cet arbre à nul autre pareil?
Quand Dieu demande à Noé de bâtir une arche en bois résineux, il ajoute : "Tu la diviseras en cellules et tu l’enduiras de bitume à l’intérieur et à l’extérieur" (Gn6,14). Or, si l'on regarde de plus près ce mot de "cellule", on s'aperçoit qu'en toutes ses autres occurrences dans la Bible il se traduit par "nid". Elles sont comme des nids, ces cellules de l'arche. N'est-elle pas arbre qui porte la vie, la préserve, pour qu'en temps voulu ce soit elle qui inonde la terre? N'en est-il pas de même de la vie venue de Dieu? Cette vie qui se déploie en secret à l'ombre de ses ailes, comme en ces nids que le feuillage protège.
"L'oiseau lui-même s'est trouvé une maison, et l'hirondelle, un nid pour abriter sa couvée : tes autels, Seigneur de l'univers, mon Roi et mon Dieu !" dit le psaume 83 (v4). "Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore ! Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s'ouvrent dans leur cœur !" (v5-6) Le Royaume, une réalité à habiter, pour habiter le monde. Il n'est d'autre source au bonheur véritable.
Merci beaucoup fr. Cyrille pour cette méditation magnifique! Prières et pensées pour toutes et tous.

Par Audrey 20 février 2019 à 7 h 48 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires

Souhaitez-vous lancer le player audio ?