Évangile selon saint Matthieu chapitre 4, versets 1-10

Les tentations au désert

01 Alors Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable.
02 Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.
03 Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. »
04 Mais Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
05 Alors le diable l’emmène à la Ville sainte, le place au sommet du Temple
06 et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
07 Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
08 Le diable l’emmène encore sur une très haute montagne et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire.
09 Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. »
10 Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. »

Évangile selon saint Matthieu chapitre 4, versets 1-10

La tentation de ne rien changer

précédente suivante

Cette scène se situe immédiatement après le baptême de Jésus. Le tentateur fait trois propositions à Jésus : du pain, de la vaine gloire et des royaumes. Chacune d’elles correspond à des désirs de puissance : l’avoir, la gloire et la domination. C’est bien parce que ces propositions touchent quelque chose de nos racines humaines que ce sont des tentations.
À chaque demande du tentateur, Jésus répond par une phrase de l’Écriture tirée du livre du Deutéronome*. Alors, le tentateur va lui aussi essayer d’utiliser l’Écriture pour arriver à ses fins, à partir du psaume 91**. Mais il ne suffit pas de dire « il est écrit… » pour que l’argument emporte la décision. Une phrase biblique, sortie de son contexte, n’est pas forcément Parole de Dieu, car celui qui donne à notre esprit la juste compréhension de la Parole de Dieu, c’est « l’Esprit de Dieu ». L’Écriture n’est Parole de Dieu que dans l’écoute de l’Esprit saint et dans la communion de l’Église.
Jésus n’est pas seul dans cette épreuve, car l’Esprit qui le conduit est avec lui***. Grâce à l’Esprit, Jésus est serein et assuré de gagner le combat. Ceci vaut pour nous aussi. Pour être vainqueur dans le combat spirituel, nous avons besoin que l’Esprit anime notre écoute de la Parole de Dieu.
Mais cela ne suffit pas. Il nous faut encore accepter la conversion que demande la parole vivante. Gagner le combat spirituel implique de changer, de nous laisser transformer dans le Christ. Reconnaissons que ce n’est pas toujours le cas, que parfois nous fuyons la brûlure du feu de l’Esprit, et que parfois nous ne retenons que ce qui nous arrange. Oui, changer est difficile, mais Dieu est là, fidèlement présent dans nos épreuves. L’Esprit veille.


* Deutéronome ch 8, v 3 ; ch 6, v 16 et ch 6, v 13
** Psaume 91, 11-12
*** Évangile selon saint Matthieu ch 4, v 1

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

50 commentaires

Grâce à l’Esprit, Jésus est serein et assuré de gagner le combat. Pour être vainqueur dans le combat spirituel, nous avons besoin que l’Esprit anime notre écoute de la Parole de Dieu. L’Esprit veille. Sûr de Toi, je pourrais vivre sereine.

Par QUINTON 29 juin 2018 à 10 h 47 Répondre à ce commentaire

Marie-Jeanne, vos méditations sont une nourriture pour moi, ne vous désolé pas pour celle qui n'est pas apparue ce soir, ce sera pour demain! J'en profite pour vous remercier pour votre sollicitude à notre égard, vous êtes chaque jour dans mes prières, bonne nuit et bonne chance pour retrouver le grand bonjour de Bernard, kat

Par Kat 28 juin 2018 à 23 h 39 Répondre à ce commentaire

Merci chère Kat de m'encourager, toi qui as un grand fardeau, tu sais être à l'écoute de chacun. C'est un réel plaisir de te lire.
Je t'embrasse
ta grande soeur Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 29 juin 2018 à 20 h 34

Merci Marie Jeanne pour ton petit mot gentil! Nous nous occupons volontiers de Sélia car nous l'aimons, nous l'acceptons telle qu'elle est, même si ce n'est pas toujours évident, régulièrement les angoisses me tenaille ce qui engendre une certaine souffrances, mais mon coeur est heureusement appaisé, les moments de prière nous aide et puis il y a la communion des saints, tellement de personnes prie avec nous pour Sélia et toutes ses camarades comme elle, tu vois je ne suis pas seule et je sais qu'il 'y a beaucoup d'internautes qui prie avec nous, merci! Tout ceci pour te dire que j'essaie d'être à l'écoute de ceux qui souffrent(enfin j'essaye), encore merci pour ton amitié, kat

Par Kat 30 juin 2018 à 0 h 30

Vraiment peinée, mon commentaire a disparu. Il se fait tard, je n'ai plus le courage d'essayer de me souvenir de tout.
Peut-être demain ?
Bonne nuit à tous

Par Marie Jeanne 28 juin 2018 à 23 h 22 Répondre à ce commentaire

Bon chemin Isabelle, moi, en pensée je resterai avec vous, kat, kat bien sûr!

Par Kat 28 juin 2018 à 23 h 31

A l'attention de Bernard (Bruxelles) 21h 40.


Heureuse de vous lire à nouveau Bernard. Je garde mémoire de vos interventions toujours intéressantes.

En vous souhaitant bon vent sur votre chemin d'accompagnement avec les plus démunis. Très amicalement.

Par Esperanza 28 juin 2018 à 22 h 59 Répondre à ce commentaire

Bonsoir Esperanza, je viens de lire ton message, mais je n'ai pas trouvé celui de Bernard. Est-ce bien aujourd'hui ?
je chercherai demain.
Bien fraternellement
Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 28 juin 2018 à 23 h 28

Je ne vais pas tous les jours sur votre site, mais cette méditation de ce jour est très belle et encourageante surtout en ce qui concerne l'ESPRIT SAINT qu'on a souvent du mal à appeler, cela me rassure par rapport à un livre que je suis en train de lire et que je vais laisser de côté ou donner à la bibliothèque de mon diocèse, et qui d'après le résumé traitait de la paix intérieure (Père Lombez) mais qui n'écrit que du négatif, et m'a beaucoup contrariée, me rappelant aussi ce que j'ai vécu pendant presque 20 ans dans mon ancienne paroisse avec des prêtres se disant parfaits parce que moines (à l'époque et qui ne le sont plus). Merci, ma soeur pour votre encouragement.

Par MonAnge 28 juin 2018 à 17 h 15 Répondre à ce commentaire

Je ne sais qui ni ce qu’est l’esprit Saint mais par contre il paraît que son fruit est « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité. »
Tu n’adoreras qu’un seul Dieu...
Rien ne vaut une bonne vieille carte routière pour aller où on veut. Et comme tous les chemins mènent à Rome, inutile de chercher à y aller pour s’y retrouver.
Conclusion je vais continuer de suivre mes cartes routières personnelles pour aller où je veux et je suis sûre d’arriver là ou Dieu le veut...

Par Isabelle 28 juin 2018 à 15 h 18 Répondre à ce commentaire

Il me faut lire et relire texte et méditation, afin d'essayer de mieux saisir le sens ou ce que ce évoque aujourd'hui pour moi. Pourtant j'ai participé à une lecture de Bible durant deux ans, mais en relisant, chaque fois cela éclaire encore différemment.
Bonjour Isabelle, je crois reconnaitre vos écrits, je me trompe peut-être, sous un autre pseudo?

Par monette 28 juin 2018 à 18 h 59

Bonsoir Monette & bonne nuit.

Par Isabelle 28 juin 2018 à 22 h 50

Bon chemin Isabelle, moi, en pensée je resterai avec vous, kat, kat bien sûr!

Par Kat 28 juin 2018 à 23 h 29

Hé oui, chacun sa route, chacun son chemin, mais continuons-le! Bonne nuit.

Par monette 29 juin 2018 à 0 h 33

"L'écriture n'est Parole de Dieu que dans l'écoute de l'Esprit saint et dans la communion de l'Eglise." Chère Soeur, j'avoue que votre phrase me fait réfléchir. Je la relis, je l'écoute plusieurs fois car je pensais que l'on pouvait lire la Bible, les Evangiles sans être en communion avec l'Eglise ! Merci pour votre commentaire qui appelle vraiment à la réflexion.

Par brigitte 28 juin 2018 à 14 h 32 Répondre à ce commentaire

La tentación de poder siempre está presente, para hacer lo que a mi me apetece. Este poder lo encuentro en distintas situaciones, en que me pongo en espíritu al servicio de cualquiera , d forma consciente , pero sin casi darme cuenta, estoy haciendo lo que yo quiero, por mi cuenta, sin percatarme que estoy y me pongo al servicio de otra persona que piensa distinto a mi.
Me surge pedirle al Señor , que me haga consciente de esa contradicción que vivo., en que mi poder puede más que mi actitud de servicio.

Par M.Eugenia HUETO SAINZ 28 juin 2018 à 11 h 54 Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup de mal à être saisie par les textes.... Apparemment le désir ne suffit pas. Ma foi est-elle trop faible ? trop Fragile ? mes efforts ou mes capacités insuffisants ?
En tous cas MERCI.

Par Simone A 28 juin 2018 à 7 h 49 Répondre à ce commentaire

Bonjour Simone,
J’ai envie de vous rassurer en vous disant que vous n'êtes pas la seule à porter ce questionnement, si je me fie aux rencontres que je peux avoir dans divers apostolats. Mais cela ne vous aide pas beaucoup.
L'objectif de ces méditations est justement de vous familiariser avec une manière de lire les textes bibliques, sans faire un cours. Est-ce que ces méditations vous aident à entendre ces textes d'une façon vivante ? Si non, je vous conseille la méthode suivante : vous lisez (ou écoutez) le texte biblique, puis vous essayez de voir les questions qu'il vous pose, ce qui est familier et ce qui l'est moins. Puis vous lisez ou écoutez la méditation. Puis vous revenez au texte biblique pour voir "comment est-ce que la méditation a pu modifier ou non votre rapport au texte ?". Cela prend du temps de faire ces aller/retours, mais cela est très bénéfique pour recevoir le texte biblique d'une façon vivante.
Une autre possibilité, est de rejoindre un groupe de partage biblique pour découvrir avec d’autres comment les textes bibliques peuvent devenir parole vivante pour aujourd'hui. Mais cela dépend de où vous habitez et de possibilités de déplacement.
Je vous souhaite une bonne continuation dans votre recherche de la Parole de Dieu, Sr Carine

Par Sr Carine 28 juin 2018 à 11 h 00

Entrer dans La Parole (les textes bibliques) est difficile au départ mais c'est en persévérant et essayant la méthode décrite par Sr Carine que l'on y arrive !
En parler avec d'autres, par exemple en groupe biblique, est aussi enrichissant car le partage aide à se "construire".
Il faut persévérer et un jour vous aurez la joie de ne pouvoir plus vous en passer car l'Esprit du Seigneur nous accompagne. Je vous le souhaite de tout cœur.

Par Colette 28 juin 2018 à 21 h 08

La Prière sur la Foi de Karl Von Eckhartshausen « Ô Seigneur, fais-moi connaître en quoi consiste la Foi » :

« Seigneur, Créateur de l'univers, fais-moi connaître en quoi consiste la Foi, afin que je T'adore en vérité. C'est le sentiment intérieur du vrai, et mon inclination au bien, qui doivent donner à ma foi son véritable prix. Comme la vérité et la bonté doivent être réunies, de même la Foi doit être réunie avec les œuvres, car la foi est morte sans les œuvres. Il n'y a point de chaleur sans lumière ; mais qu'est-ce que la lumière sans chaleur ? Que je contemple un moment Ta magnifique Création Seigneur, j'y trouve le symbole de la Foi. Lorsque la lumière qui vient du soleil est réunie à la chaleur, toute la terre alors se couvre de fleurs ; quant au contraire cette même lumière est sans chaleur, les campagnes se couvrent de tristesse, et la nature se dépouille de ses grâces printanières. Que cette image me ramène à la Foi, qui est lumière sans chaleur si elle n'est point vivifiée par les œuvres. Ainsi la lumières spirituelle est la véritable essence de la Foi, et la chaleur spirituelle est l'amour en activité. Celui-ci transforme nos âmes en un séjour céleste, et sans lui nos cœurs sont des îles désertes et des landes sans culture. Seigneur, je prouverai ma croyance en Toi par mes œuvres. Ainsi soit-il. »

Karl Von Eckhartshausen (1752-1803) - « Dieu est l'Amour le plus pur » Partie II

Par Prière 28 juin 2018 à 7 h 10 Répondre à ce commentaire

Merci soeur Carine ,
quel charisme , posséder Dieu , c'est le bonheur des bonheurs , (st Jean Vianney).
Ce passage que vous nous partagez en dit long ..sur le Royaume de Dieu et sur celui
du tentateur , dans un psaume 89 il y a une promesse faites à David , sur sa descendance ,
qui dit : Sa descendance subsistera toujours son trône sera pareil au soleil devant moi .
Ailleurs en survolant les Saintes écritures , Luc , 17, 23 , Jésus prévient des chutes possible dans l'aller pour le trouver , par ici , par là , et dit de ne pas y aller . Pourtant depuis hélas
bon nombres sont tombés sous le joug de l' esclavage , or par l'alliance nouvelle , qui à fait aller Jésus jusqu'au bout de sa Passion , L 'Esprit Saint nous enseigne tout ce qu'il faut faire , comprendre , discerner , mais ...Le corps et l'Esprit sont souvent en combat , sauf quand enfin on laisse son corps , son âme et son esprit à Dieu , le don de la foi , ne se voit pas , il se découvre , dans les charismes , les saint(e)s en sont un exemple , la fidélité , le courage , l'amour , l'obéissance , l'humilité ,et nous ?
Le Royaume de Dieu est au milieu de vous , il ne vient pas de façon ...Bref , ce royaume , c'est l'amour de Dieu qui par Jésus , le Verbe prends Chair , la bonne nouvelle c'est simplement que Dieu nous aimes au delà de tout , et ceux qui en sont amoureux , font passer La Lumière .St Jean Vianney , parlait au Seigneur et Dieu aussi .En toute simplicité de coeur .Prêtre selon le coeur de Dieu .Oui.

Par fred 28 juin 2018 à 6 h 39 Répondre à ce commentaire

Si en vous lisant, chère sœur, ou en écoutant l’Eglise, un guide spirituel, je pense à cette parole : « Passe derrière moi Satan! T’es pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes! » (Marc, 8,33) suis-je en train de succomber à la tentation, ou au contraire, en train de gagner le combat spirituel?...
Suis-je en train de fuir la brûlure de l’Esprit, ou au contraire, l’Esprit, l’avocat, le défenseur, promis par Jésus, est-il en train de me sauver, de nous sauver?...
Et je pourrais continuer comme cela des heures,.. mais il est temps pour moi de vous quitter, et peut-être que déjà des anges approchent, et ils servent...

Par Isabelle 28 juin 2018 à 4 h 08 Répondre à ce commentaire

Chère Isabelle,

L'Esprit Saint n'est pas un GPS qui vous indique par où passer pour aller là où vous voulez aller. Je le verrai plutôt comme un moniteur d'auto-école, un instructeur, patient et compréhensif... Et puis c'est vrai, comme le dit Audrey, il faut avoir l'oreille fine . Henning Mankel ("Les chaussures italiennres" , j'estropie peut-être le nom) : "Le diable crie, mais Dieu chuchote".

Par Antoinette 28 juin 2018 à 9 h 23

PS : on doit quand même avoir un GPS interne, puisque tous les chemins mènent à Rome.

Par Antoinette 28 juin 2018 à 9 h 55

Ce passage de l’Écriture m'a souvent laissé "chaos" les tentations de Jésus. Le Seigneur se laisse tenter par Satan, celui-ci sait pertinemment que Jésus est le Messie donc, le salut du monde, fallait-il que le Christ exempt de tout péché, se laisse tenter ? IL a été conduit par l'Esprit Saint au désert......
J'ai beaucoup de tentations,
1) remercier Dieu, chaque jour, pour la vie, la Création et ses bienfaits, lui rendre grâce,
aller à la sainte messe,

2) l'expérience de Jésus au désert nous aide à relire, à revisiter notre vie

J'avoue que je pense aux frères et sœurs dans la souffrance, je ne prends pas le temps de lire la parole de Dieu, mais j'ai du temps pour les autres, est ce de l'orgueil ?
trop de souffrance en moi

Par Suzelle 27 juin 2018 à 22 h 03 Répondre à ce commentaire

Bonjour Suzelle,
J'entends bien votre questionnement, et je trouve très important que vous l'ayez parce que c’est la première étape pour aller plus loin sur le chemin de Jésus Christ.
Pour aller plus loin, il faut pouvoir en parler à quelqu'un de confiance qui vous aidera à discerner les moyens que vous allez vous donner pour avancer.
Je vous encourage à chercher cette personne de confiance, idéalement qui est formée à accompagnement spirituel.
Je vous souhaite une bonne continuation dans votre chemin avec le Christ,
Sr Carine

Par Sr Carine 28 juin 2018 à 11 h 09

Seigneur ne nous laisses pas entrer en tentation !!!
Cette phrase du "Notre Père" doit être répétée souvent dans notre vie actuelle...
Alors prions pour que l'Esprit Saint nous aide à ne pas succomber !!!
Merci Dieu en 3 !!!

Par Cl@udio 27 juin 2018 à 21 h 01 Répondre à ce commentaire

Frère et Soeur,
Cette lecture est nourrissante et spirituelle elle nous montre la force de la foi qui est en Jésus-Christ. Aucun moment il s'est laissé prendre aux pièges du diable. Au contraire, le Christ Seigneur à su se nourrir de la parole de Dieu et chaque jours ses prières devenaient lumières. tentons de suivre son chemin juste avoir la foi. Amen

Par juliette 27 juin 2018 à 20 h 52 Répondre à ce commentaire

Merci Sœur Carine de votre éclairage sur ce passage biblique. Oui, il nous faut l'aide de l'Esprit Saint pour bien comprendre. la Parole de Dieu. Ce que je trouve merveilleux dans ce récit des tentations de Jésus, c'est ce "combat" de Jésus, de réaliser que, comme chacun de nous, Jésus s'est battu contre des tentations de puissance d'une façon ou d'une autre. Dieu, le tout autre, le très Saint, a voulu à ce point se faire l'un de nous, avec nos fragilités pour nous apprendre à ne pas en avoir peur…. Merci pour ce partage. nicole

Par nicole cavaillé 27 juin 2018 à 19 h 03 Répondre à ce commentaire

Oui soeur Carine...parfois nous ne retenons que ce qui nous arrange, changer est difficile, heureusement le Seigneur est là fidèlement dans nos souffrances et épreuves...n'a t'Il pas dit " je serai avec vous jusqu'à la fin des temps", merci soeur pour ces paroles pleines de réalisme et d'espérance, kat

Par Kat 27 juin 2018 à 16 h 55 Répondre à ce commentaire

Es importante en la vida cristiana escuchar el Espíritu de Dios que nos ayuda a orar en el interior de nosotros mismos y nos muestra los caminos para cambiar. Si la fuerza de Dios no podemos emprender caminos nuevos y lograr metas que nos ayuden a ser más humanos, más seguidores de Jesús en diario caminar hacia el Padre.
La Historia de la Salvación es maestra en este peregrinar cada día hacia el Padre. El Espíritu nos guía y Jesús nos precede en el camino,

Par Luisa Fernanda Arroyave Vélez o.p. 27 juin 2018 à 16 h 14 Répondre à ce commentaire

Magnifique commentaire qui rappelle que pour être parole de Dieu, l'Ecriture doit être mise en vie, mise en compréhension par l'Esprit Saint....
Merci , c'est si précieux !

Par Véro 27 juin 2018 à 13 h 18 Répondre à ce commentaire

Oui c'est vrai, il faut nous éloigner de toutes tentations qui nous empêchent de tout donner à Dieu. Seigneur donne moi ton esprit qui me guidera , aide moi à méditer ta parole et la mettre en pratique.

Par GRANVILLE 27 juin 2018 à 13 h 05 Répondre à ce commentaire

L'esprit veille :
enlisant les confessions de Soeur Emmanuelle, c'est ce que je lis
Bonne Journée

Par jnc 27 juin 2018 à 12 h 00 Répondre à ce commentaire

CES PASSAGE NOUS MONTRENT LE PORTRAIT IDEAL D'UN CHRETIEN.
SE DÉSINTÉRESSER AU GOUT DE CE MONDE, CONDUIT PAR L'ESPRIT SAINT.
MAIS CE QUE NOUS FAISONS SOUVENT C'EST LE CONTRAIRE DE CE QUE L'ECRITURE SAINTE ET LES ENSEIGNEMENTS NOUS RECOMMANDENT.
POUR L'ARGENT, LE POUVOIR, LA GLOIRE ET LA SUPREMATIE, DANS CE MONDE, COMBIEN D'ALLIANCES ET DES PACTES QUE NOUS SIGNONS AVEC LE MONDE DES TENEBRES.

FREDERIC.

Par FREDERIC MUKINDA MITONGA 27 juin 2018 à 11 h 16 Répondre à ce commentaire

Je vous remercie, Sœur Carine, pour votre partage limpide sur la Présence de l’Esprit.
Pour moi, l’Esprit Saint, c’est parfois un peu flou.

Je perçois bien ma volonté trop fréquente
de soumettre les événements de ma vie au crible de ma seule réflexion,
… et ma tendance à vouloir soumettre mon entourage à mes conclusions !

Je perçois aussi en moi ces moments parfois très exaltés,
où mes émotions prennent le dessus,
et qu’il me faut alors tout de suite passer à l’action…
… Dieu fera le reste …

Rien de tout cela n’est complètement mauvais en soi, pourtant.

Je me souviens d’une parole de notre Pape François
que j’ai lue dans une petite église à Bruges :
« Pensez avec votre cœur,
Aimez avec votre intelligence ».

Il me semble entrevoir que l’Esprit me permet de rétablir
ce lien entre mon cœur et mes pensées.

Il me permet de garder confiance et de prendre patience
à propos de ce que me dit mon cœur,
et de garder dans ma réflexion une place pour les autres.

Mais je constate que ce que je me permets d’écrire ici
ne m’empêche pas, bien souvent, de m’égarer,
généralement lorsque je ne compte que sur mes propres capacités.

Heureusement, le Fils est parmi nous.
Sans cesse, il nous propose le pardon pour nos égarements.
Sans cesse, dans le silence de notre abandon,
Il nous propose de nous nourrir à nouveau
de la force, discrète et infinie l’Esprit Saint,
celui de l’Amour de Dieu.

Tout s’apaise et reprend force en même temps.

Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 27 juin 2018 à 10 h 02 Répondre à ce commentaire

Quelle sagesse que celle des voeux de l'Eglise, ils répondent aux trois tentations du diable : à ces vains désirs, ces vainestentations, elle oppose la pauvreté ; la chasteté et l'obeïssance

Par E'moi 27 juin 2018 à 9 h 44 Répondre à ce commentaire

Notre monde est fasciné par le pouvoir, mais le Royaume de Dieu est un monde qui nous dépasse ! L'avoir, la gloire, la justice, l'adoration, ont un autre sens. Combien sommes-nous à vivre dans l'illusion, projections de nos désirs?
Vous avez raison, Sœur Carine, la juste compréhension des mots ne suffit pas, il nous faut l'Esprit et la communion avec l'Eglise pour notre conversion.

Par Dominique 27 juin 2018 à 9 h 30 Répondre à ce commentaire

Ce passage de l'évangile nous alerte sur les tentations auxquelles l'humanité est confrontée et auxquelles Jésus a résisté:
pouvoir sur la nature et nous voyons les dégâts aujourd'hui
pouvoir sur les hommes, que de guerres fratricides!
pouvoir sur Dieu même, on se sert de Lui pour tuer
Christ a résisté à toutes les formes de pouvoir pour nous indiquer le chemin du service.
Oui, il est vraiment le chemin, la vérité, la vie

Par Mibo 27 juin 2018 à 9 h 23 Répondre à ce commentaire

comme il doit être difficile de vivre sans Jésus.......

Par UATINI 27 juin 2018 à 8 h 37 Répondre à ce commentaire

C'est vrai, dans le désert, confrontés à notre solitude existentielle, à la nature hostile où on se sent si petit, nous pouvons être tentés par des mirages, des projections de notre esprit assoiffé, affamé : vouloir croire que des pierres peuvent se changer en pain, qu'on peut se jeter dans le vide sans dommage, que puissance et richesse sont le but de la vie...Autrement dit, de sombrer dans la folie. Savez vous que chaque année, des touristes dans un pays étranger doivent être rapatriés en urgence, pris d'une crise de délire ?
En effet, c'est bien l'Esprit qui conduit Jésus au désert, pour y être tenté. Un jour ou l'autre, chaque homme, je suppose, est confronté à lui-même,, quand. les protections matérielles sur lesquelles il comptait ne sont plus là, Il ne reste alors que l'Esprit pour le protéger. "Cherchez d'abord le royaume de Dieu..." Grâce à sa fidélité à l'Esprit, Jésus sera capable de mener à son terme sa mission d'amour, dans sa condition humaine et le monde tel qu'il est.
Et moi, qu'est ce qui me fait tenir debout ? Bien sûr, j'ai besoin de soutiens, mais ils peuvent me faire défaut de temps en temps....

Par antoinette 27 juin 2018 à 8 h 28 Répondre à ce commentaire

Docile, Jésus. Docile à l'Esprit. C'est lui qui le conduit au désert, pas le tentateur. Et c'est par l'Esprit qu'il se laisse conduire en toute situation que le tentateur fait apparaître devant lui. Depuis la Genèse, ce dernier n'est-il pas celui qui déforme, illusionne? L'illusion n'est-elle pas ici de croire que c'est lui qui conduit Jésus de tentation en tentation? Mais non. Dans ce monde de chimères que le tentateur déploie, comme dans un film à sensations, Jésus reste ancré dans le réel : la vie dans l'Esprit. C'est elle qu'il habite, où qu'il soit, quelle que soit la situation qui se présente à lui.
Il n'est qu'un lieu, où que l'on soit : en Dieu. Il n'est de vie qu'en lui. De vue que s'il nous ouvre les yeux. De compréhension que s'il affine nos oreilles. Etre docile à l'Esprit : incliner l'oreille de son cœur, peut-être, comme le dit la règle bénédictine, comme l'on se pencherait pour écouter le murmure de la source dans le fracas qui nous entoure. Le bruit de l'herbe qui pousse. Se tenir, comme Elie, à l'entrée de la grotte, à l'approche de la "voix de fin silence" (1R19,13). C'est elle qui a conduit Jésus au désert, le désert où, avant lui, Jean avait été conduit, là où "la parole de Dieu fut adressée" à lui (Lc3,2).
Quels que soient nos déserts, les mauvaises séries B qui s'y présentent à nos esprits, nous n'y sommes pas seuls. Nous y sommes conduits par l'Esprit. Contre toute apparence, toute illusion, ils sont lieux où se révèle la Vie.
Merci sr Carine!

Par Audrey 27 juin 2018 à 7 h 17 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup Audrey, c'est la première fois que je lis une explication si pertinente de ce passage très connu de St Mathieu. Lorsque les conditions deviennent hostiles, l'enjeu est bien de rester ancré dans le réel. Vous rappelez vous le film "Charlot chercheur d'or", lorsqu'il est dans une cabane avec un co-équipier, qui, tenaillé par la faim, est en proie à une hallucination et le voit comme un poulet à attraper ?

Par antoinette 27 juin 2018 à 8 h 41

Bien chère Audrey, dès les premières lignes, je te reconnais; tu t'accordes tellement au message comme un musicien avec l'ensemble d'un orchestre, avec sensibilité et justesse, que c'est un réel plaisir de te lire. Merci à soeur Carine et à toi qui complètes si bien sa méditation. Que Dieu vous garde et vous bénisse.
Je t'embrasse petite soeur et te souhaite une belle journée.
Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 27 juin 2018 à 10 h 21

Merci beaucoup Antoinette, Marie Jeanne! C'est un bonheur d'écrire.
Oui, je me souviens de ce film Antoinette! Et j'ai retrouvé la citation qui ne m'était revenue que partiellement, lorsque j'écrivais, ce matin. Quelques vers en fait:
"L'herbe dites-vous
Ne fait aucun bruit pour pousser
L'enfant pour grandir
Le temps pour passer.
Vous n'avez vraiment pas l'oreille fine." Pierre Albert-Birot
Seul l'Esprit peut rendre notre oreille aussi fine, et ouvrir nos yeux si nous nous ouvrons à lui.
Belle journée à toutes et tous! Avec ma prière pour tous.

Par Audrey 27 juin 2018 à 15 h 35

Chères amies, chers amis internautes,
Après une longue "retraite", je réponds en particulier à Audrey et à Marie Jeanne, mais pour exprimer aussi ma sympathie à toute cette communauté qui s'est mise à l'écoute de saint Matthieu et des réflexions éclairées qui accompagnent cette belle démarche.
Oui, j'ai fait un "pas de côté" pour être davantage aux côtés des migrants en quête d'accueil et me consacrer autant que possible à les soulager dans leurs tribulations.
Ils sont avant tout victimes de tout ce que "le diviseur" fait miroiter aux "puissants" (puits de sang) de ce monde, et je vous demande de garder dans vos cœurs ces frères et sœurs du Christ souffrant, car ce sont eux "ceux qui pleurent, qui ont accepté la pauvreté, et qui ont faim et soif de justice".
Mon amitié, même silencieuse, vous est acquise.

Par Bernard (Bruxelles) 27 juin 2018 à 21 h 40

Credo - Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre,
de l’univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur,
Jésus Christ, le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
il descendit du ciel ;
par l’Esprit Saint,
il a pris chair de la Vierge Marie,
et s’est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisème jour,
comformément aux Ecritures,
et il monta au ciel ;
il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire,
pour juger les vivants et les morts ;
et son règne n’aura pas de fin.
Je crois en l’Esprit Saint,
qui est Seigneur et qui donne la vie ;
il procède du Père et du Fils ;
avec le Père et le Fils,
il reçoit même adoration et même gloire ;
il a parlé par les prophètes.
Je crois en l’Eglise,
une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J’attends la résurrection des morts
et la vie du monde à venir.

Amen.

Par Partage 27 juin 2018 à 7 h 12 Répondre à ce commentaire

Dans la paroisse que je fréquente à Namur, il y a longtemps que ce Credo traditionnel de Nicée a fait place à d'autres formules plus accessibles aux sensibilités actuelles et l'on ne peut que s'en réjouir.


Permettez-moi cette citation de Lytta Basset dans "La fermeture à l'amour" : "Il y a

Par Esperanza 28 juin 2018 à 20 h 33

Suite 20h33.
"l 'article ,"Je crois que je suis aimé-e de Dieu" est absent du Credo dit Symbole des apôtres, la plus ancienne des confessions de foi chrétiennes. Mais que m'importe ce que Dieu a voulu ou ce que Jésus a accompli, si je n'ai aucune raison de croire que je suis aimé-e, moi en particulier ? Où irais-je chercher une telle assurance, pour pouvoir me réjouir d'exister …


(Lytta Basset : La fermeture à l'amour).

Par Esperanza 28 juin 2018 à 20 h 54

oui, Jésus ent présent au coeur de son coeur, et là; l'Esprit veille, aussi dans notre vie de chaque heure, de chaque minute de chaque instant.
Quelle folie de Dieu de nous aimear ainsi...
bonne route à chacune et chacun

Par Anne Debusschere 27 juin 2018 à 4 h 31 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires

Souhaitez-vous lancer le player audio ?